Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 314
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0322
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0322
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
151 4 L’E'sTERE

relle de Koenig, y compris l’Akakia , sàna

détour , ni déguisement

Je vous ai nommé mr. de Gatï, lecteu?
du Pioi . Nous venohs de l’ aggréger â 1’
Académie. J’ ai une correspondrance fré-
quente ayec lui, quoique je ne le conneis-
se pas personneîleiuent. II me paroit avoir
des principes , et des honnes intentionc :
et l’ on doit étre bierx aise de le voir dans
le poste qu’ il occupe . J’ai aussi â l’armé®
notre académicien Lefebure / qrre le 11 oi
vient de faire Major-Ingénieur avec des
circostances fort gracieuses .

Nous avions eu quelque espérance de
paix, mais elle s’est evanouie . La campa-
gne ne tardera donc pas à se rouvrir , et
Dieu sait qnel en sera l’ évenement. Ce
qui ne peut manquer, c’ est 1’ esfusion du
sang humain , et l’acroissement du nom-
bre des nîaîhëureux, qui n’ est déja que
trop grand .

L’ hyver a été bien rigonreux et don-
blement sensible, parce que îe bois man-

quoit à Berlin .

Je continue de travailler ; c’est le seul
moyen de ne pas s’ appercevoir des mise-

res
loading ...