Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 322
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0330
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0330
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I

5^2 L E T T E R. E

toutes les personnes de notre ordre qui
ont forraé la cour savante de notre Mo-
narque , vous êtes le seul dont la condui-
te ait été invariable à mon égard, c’est-
à dire pleine de douçeur, de politesse et
de témoignages d’afsection. J’en ai con-
servé un précieux souvenir, qui- me rend
notre correspondance infîniment chere,
puisque j’y retrouve sans cesse de nouvel-
les preuves des sentimens dont vous m’
honorez.

Je suis charmé que l’election de mr.
Zanotti soit enfîn faite et parfaite. Je ne
sai pourquoi elle a tant traxné : mais l’es-
sentiei c’ est que ces délais ayent abouti
au succès desiré . Je ne crois pas , mon-
sieur, que celle des candidats que vous
proposez pour notre Académie soit aussi
lon gtems retardée. Aumoins ne sera-ce pas
ma faute . Nous allons entrer dans les fêt-
es de pâques ; et à la rentrée, après avoir
avoirprévenu mrs. les directeurs, je la pro-
poserai , et vous donnerai d’ abord avis
de son succès .

II y a déja quelques années que je suis
d§ J’ïnstitut. J’en ai été redeyable à un

do^*
loading ...