Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 323
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0331
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0331
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
ïltfEUI’TE» 3î>S

âocteus Pozzï, qui passa à Beriin , ou voits
Paurez sans doute vu II me semble avoir
lu quelque part qu’il est mort : je voudrois
en avoir certitude.

Yos lettere militari sont entre les mains
de mr. Merian j que j’ ai priè , comme
entendant mieux l’Italien que moi, et com-
me étant très capable de cette tâcbe ,
d’ en faire un extrait pour le Journal en-
cyclopédiqne} actuellement transféré à Bou-
ilion ? après avoir été proscrit de Liege $
et n’ avoir pu prendre racine a Bruxelles.
Aviez-vous, monsieur ^ envoyé ces lettere
mïlitari à S. M.? Je nv ai point enoore reçu
la lettre que vous avez bien vonlu , m’
adresser ,■ mais je vous en rens d’ avance
de trés humbles graces du meilleur de mori
eoeur.

Je ferai rouler sous la presse mon élo*
ge de mr. de Maupertuis dés que j’ aurai
reçu îes remarques de mr. de la Conda-
mine , avec qui j’ ai depuis la mort de mr^
de Maupertuis une correspondance qui me
fait beaucoup de plaisir , et qui me don-
ne une idée très avantageuse de son ca*
ractere » Mr. de Foucliy ne lira le sien qù’
X a aprés
loading ...