Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 333
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0341
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0341
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
lüNsEBIT'S:* 555

Ja n.’ai pniat encore reçu la lettre que
yous m’ avez fait 1’ honneur de m’ adresser ;
et ce retardement me fait une véritable
peine. Je ne reçois point de nouvelles du
Journal encyclopédique transplanté à Bouil-
lon ; je crains qu’il ne pourra pas y pren-
dre racine .

II y a au sujet de 1’ éclition des oeuvres
dii Philosophe de Sans-souci une foule d’
anecdotes , que j' ai reçu des premieres
sonrces , et que j’ ai fait parvenir au Roi
à qui elies ont fait plaisir. La premiere
édition s’ est faite à Lyon chez Bruyset.
Un inconnu , qu’on croit échappé de Potz-
dain et y avoir été sécrétaire, donna le
mss. Bruyset envoya des exemplaires à Pa-
ris pour être débités sotts le manteau par
un colporteur. Celui-ci fut saisi, et nom-
ma Bruyset. Aussitôt des agens de poli-
ee furent envoyés à Lyon , ou l’inconnu
fut trouvé encore à l’auberge, attendanî
du Libraire, le reste de son païement.
II fut mené a Pierre Encise . Le debit de
ces oeuvres a été défendu à Paris . Les
Gazettes de Hollande nous ont dit qu’ on
préchoit contr’ elles » Ce liyre n’ est pas

enco-
loading ...