Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 344
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0352
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0352
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
344 I, E T T E R E

viendroit à notre secours, et en efset dês
la nuit du 3 au 4 nous vimes arriver des
secours, qui filerent successivement tout
le 4- L’ ennerni ne tenta rien ce j'our là,
raais son craignoit fort que la nuit sui-
vante il ne bombardât avec une nouvel-
le force . Cette nuit fut pourtant tranquil-
le : le dimancbe 5 on ne vovoit plus às
ennemis , on les crut entierement retirés ;
et r aprés midi j’ allai moi-même bors de
la ville visiter l’ endroit ou ils avoient été.
Mais dés le lundi ils reparurent ; et s on
comprit qu’ ils se sentoient assez forts pour
continuer leur entreprise . En esfet- il leur
vint successivement de très gros renforts. Ils
ne firent cependant point d’attaque formelle
le lundi et le mardi: on eut mème un avanta-
ge sur eux le lundi matin, prés du jardin
de l’Académie ; et Ie village de Schonberg»
qui est derriere le jardin fut brûlé pendant
cette action . On s’ attendoit que ces in-
certitudes auroient pour clénouement une
bataille aux portes de Berlin . Mais un
évenement imprévu cbangea la face des
choses . Mr. de Lascy, par une marche éton-
nante, et qui trouvera place dans l’ histoi-

re ,
loading ...