Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 16): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-16]

Seite: 362
DOI Seite: 10.11588/diglit.28094#0370
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd16/0370
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
L E T T E R t

G’ est à lui, selon moi, qae Berîin doit
son salut. Tout autre général y auroit usé
d’une bien plus grande rigueur .

Je traduis 1’ Hlstoire diverse d’Elien a
laquelle je joindrai son traité des animaux «
Je n’ ai pu déccuvrir , quoique j' aye fait
des recherches assez exactes , que ces deux
ouvrages ayent jamais été traduits en fran-
çais, et j’ en suis surpris ; car ils me pa-
roissent tout à la sois instructifs et agrea-
bles.

J’ai l’honneur d’étre avec les sentimens
les plus distingués et les plus inaltérables #

*0*0*0*0 k
loading ...