Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 17): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-17]

Seite: 22
DOI Seite: 10.11588/diglit.28095#0032
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd17/0032
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
2 2 LETTERE

poétes ; son poème des Alpes est admira-
ble : après avoir été longtems professeur à
Gottingue, il s’est retiré à Berne. Ce que
j’ ai vû de îa so.ciété litteraire qui s’ y éta-
blit, est fort bien imprimé ; les matiéres
de leur journal sont bien discutées; je ne
puis juger du stile ; leur italien ressemble
si fort au françois, que j’ ai peur qu’ il n’
ait perdu son air natal. IIs donnent l’ ex-
trait de tous les livres nouveaux de l’ Eu-
rope; on m’a dit qu’ ils ne sont pas chers;
vous pouriez en essaïer.

Les libraires cle l’ Encvclopédie sont al-
lez en Hollande ; on dit qu’ ils y veulent
saire un marché pour hnir ce fameux di-
ctionnaire. On y imprime actuellement un
roman de Piousseau de Généve en 6 volu-
mes tous contraires à la morale des romans
ordinaires . II sait que quand on est élo-
quent, c’est un moyen srir de plaire que
de soutenir des paradoxes : la plûpart des
lecteurs sont blasés, ils leur faut des li-
queurs fortes et nouvelles pour les rani-
mer. Quand on peut comme vous fixer l’
attention par des fruits plus naturels, on
doit en remercier la proyidence ; c’est ce

que
loading ...