Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 17): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-17]

Seite: 74
DOI Seite: 10.11588/diglit.28095#0084
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd17/0084
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
^4 Li.TTS.RE

gonter ; madamoiselle Clairon. le rend de
façon qu’ on ne sait comment. II est ri-
mé ; on croit qu’ Apollon le dicte par la
bouche de Melpomene.

Je vous enyoye ce paquet par Parme,
comme vous me Ie marquez. M. d’Argen-
tal ministre très-digne du très-aimable In-
fant s’est fait un plaisir de nous servir tous
deux ? comme deux vieilles connoissances
qu’ il voudroit voir rassemblées ici. Je suis
ehargée de vous faire mille complimens de
sa part.

J’ ai reçu toutes les charmantes brochu-
res dont vous m’avez gratihée. Je me les
suis fait lire encore ce matin dans mon
bain par une de mes femmes, a qui s ai
appris l’ italien.
loading ...