Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 17): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-17]

Seite: 85
DOI Seite: 10.11588/diglit.28095#0095
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd17/0095
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Inerite. 85

brillants que jamaisj nos comédies pleines,
et chacun crie misère: pour moi je me
proraéne beaucoup pour ma santé. La gran-
de habitude des spectacles me les rend in-
sipides. Je ne joue point, il faut bien grif-
fonner. <Si je veux mettre rnes lettres sur
î’ Italie dans mon édition de Lycn, il fau-
dra encore la retarder; le mal n’ est pas
grand. Yous rae demandez pardon de ba-
varder, et c’est ce que je vous deinande.
loading ...