Algarotti, Francesco  
Opere Del Conte Algarotti (Band 17): Lettere Francesi — Venezia, 1794 [Cicognara Nr. 3-17]

Seite: 132
DOI Seite: 10.11588/diglit.28095#0142
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/algarotti1794bd17/0142
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
102 L E T T E n E

( s’ il a eu le tems de plier les feuilles ) et
les enyerra de Rome au comte de Lauren-
cy à Florence qui vous les fera tenir: je
vous prie de l’en prévenir, pour quand il
les recevra ; je n’ en sais pas precisément
le tems. Si m. Wattelet a Ie bonheur de
vous voir dans le tour exact qu’ il fera de
l’Italie avec une dame de ses amies, je
vous supplie de lui donner vos ouvrages
que vous m’ avez promis ; il me les appor-
tera soigrieusement.

Je n’ ai point 1’ honneur de connoître
ni. de Sigrais, il a une charge à la cour
qui 1’ attache à Versailles, et il ne vient
à Paris que quelquefois pour l’académie;
il a servi dans le inilitaire autrefois, et
passe pour un homrne de mérite; son plus
grand ouvrage est sa traduction clont vous
me faites 1’ honneur de me parler, et ses
cliscoars acadèmicjues : voila ce que j’ en ai
appris. M. Melon, dont je vous ai entre-
tenu dans ma dernière lettre, vient pren-
dre celle-ci pour la mettre à la poste à
Rome, et ne me donne pas le tems de
vous en dire d’avantage; il part avec l’am-
bassadeur, et ne s’ arrétera même pas à

Fon~
loading ...