Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 12
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0034
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
12 X*'

L’AV.ARICE PUNIE.

HISTOIRE PLAISANTE.

Un ci-devant, d’üne des plus considérables
villes de Provence, voyait les belles, leur disoit
cent jolies çlioses, et pourvu qu’il ne lui eu
coûtât que de la prose et des vers, il n’y avait
point d’homme plus libéral. Mais, dès qu’on
lui proposoit quelque partie deplaisir, il n’é-
toit jamais eu pouvoir d’en être , à moins qu’il
ne vît que le payant le fût déclaré. Il n’en-
tendoit point la langue, et toujours prorapt
â ouvrir son cœur sur les tendres sentimens,
il n’y avoit pas moyen qu’on le mît d’humeur
à ouvrir sa bourse.

La connoilsance qu’on avoit de son carac-
tère, donnoit Couvent lieu de s’en divertir t
et ce fut par-là que cinq ou six Dames, qui
alloient diner à leurs dépens à un quart dé
lieue de la ville , pour jouir du plailir de la
promenade, l’ayant apperqu de loin dans le
temps qu’elles montoient en carrolse, voulurent
avniïde plaiifc.de se faire refuser, en le priant
loading ...