Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 14
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0036
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0036
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
14 A!*'

dliêr comment, et ce fut une espece d-e dési
entr’elles à qui réuiïiroit plutôt.

Cependant, elles arrivèrent à un lieu de
campagne allez agréable, et se promenèrent
quelque temps pendant que le dîné s’apprêta.
Cinq Ou six hommes des plus galans de la ville,
ayant eu avis de cette partie, vinrent où étoient
les Dames, et les trouvant hors de table , com-
mencèrent une conversation générale. Le che-
valier, qui entra, un peu après, la réduisit
bientôt au particulier. Il s’alla mettre aux
pieds de la belle, dont il avoit reçu le matin
une si avantageuse déclaration, et chacun,
à son exemple, ayant choili celle qui lui plaisoit
davantagece ne surent que des tête-à-tête
pendant quelque temps, dans une compagnie
de douze personnes.

La belle enjouée reçut d’un air fort riant
tout ce que le ci devant lui dit de ssatteur ; et
quoiqu’elle déclarât que pour la toucher il
falloit se sonmettre à des épreuves de complaisan-
teiin peu difficiles ; comme il n’étoit queilion
que. de donner des paroles, il promettoit tout,
et «nchèrisibii encore sur les devoirs empressës
loading ...