Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 26
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0048
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
** *6 X"*

tnt main en présence de leurs païens asïerii*-
blés.

Chez lés Scythes, lé mari et la femme se
touchoient réciproquement les genoux , les
pieds, les coudes , le front, les yeux, les
oreilles, et la bouche.

Chez lesMoscovites , les parensde la fille
font la demande du mariage.

Chez les Talchéens, le pere de celle qui
étoit à marier, appelloit à souper tous ceux
qui la recherchoient en mariage, et après les
avoir priés de faire chacun un conte plaisant*
Celui à qui elle témoignoit par un souris, que
fon conte lui agréoit , étoit eh même tems
reconnu pour son époux.

Les filles des anciens Gaulois choisisibient,
entre plusieurs , leurs maris, en leur donnant
à laver les mains.
loading ...