Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 27
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0049
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
W 27 K"*

Cicéron dînant un jour en compagnie, une
Vieille dame vint à parier de sou âge, et
tint qu’elle n’avoit que quarante ans, surquoi
un des amis de Cicéron lui ayant dit à l’oreil-
le, qu’elle étoit beaucoup plus âgée qu’elle ne
diloit: „ Qu’y feriez-vous, lui répondit Cice-
t, ron, j’àurois tort de ne le pas croire, puis»
,, qu’il y a plus de dix ans qu’elle me dit
■„ toujours la même chose. “

Quelqu’un demandant un jour au poète
Simonide, s’il valoit mieux être riche que sageï
i,, Il n’y aurait point de difficulté , dit-il, si
„ l’on ne voyôit louvent les sages à la porte
„ des riches. “

Henri IV. menaçant un ambasiadeur de
la cour de Madrid de châtier bientôt tous le*
Espagnols d’Italie , ajouta qu’il partirait au
premier jour, pour aller déjeûner à Milan;
que delà il iroit entendre la mésié à Rome; et
puis dîner à Naples. L’Ambasiadeur répondit:
,, si votre Majesté fait tant de diligence , elle
,, pourra être en Sicile, vers l’heure de *)
vêpres. “

*) Les Vêpres Siciliennes de l’an raSî, sont
a siez connues.
loading ...