Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 53
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0075
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
** 33 **"

Ouï j’entrevois ces jours heureux
Ou l’egalitd triomphante
Ramènera les ris les jeux;

^lus de combats, de maux affreux ;

O ans la France libre et puissante
Retentira ce cri joyeux:

Vivre pour sa Patrie

C’estle sort le plus beau, le plus digne d’envie.

Romance de Montjotirdain*
L’heure avance où je vais mourir ;
d’heure sonne et la mort m’appelle;

Je n’ai point de lâches délirs.

Je ne fuirai point devant ellé ;

Je meurs plein de foi, plein d’honneijr.

Mais je laisfe ma douce amie
Dans le veuvage et la douleur;

Ah ! je dois regretter la vie.

Demain mes yeux inanimés
s’ouvriront plus sur tes charmes ;

Tes beaux yeux à l’amour fermés
\ Demain seront noyés de larmes,
la mort glacera cette main
Qui m’unit à ma douce amie ;
loading ...