Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 57
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0079
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0079
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ï. oiztrolltî.

Ou la Triomphe de l’amour paterntsl.

Des cris de mort' retentirent dans l’ombre., i
A la lueur des funeiles ssambeaux;

On vient saisir des viftimes sans nombre,
ï>e sang jaillit sous le fer des bourreaux,

Et les prisons sont de vastes tombeaux.

Qu’ai-je entendu?,., je frémis...on m'appelle.,,!
C’en estdonc fait !... jai vu mon dernier jour !
Won fils! et toi ma compagnie ndelle
Qui gemiisez ausli dans ce sejour,

Hélas ! il faut vous quitter sans retour !...

De nos tyrans un farouche emifîaire ;
ï-'oeil égaré vers moi porte ses pas,
lionne à l’instant cet ordre sanguinaire ...

Tu viens cruel m’annoncer le trépas...

Jiai lbixante ans et je ne le crains pas !.

Dieu ! c’est mon fils que le glaive menace !.,

; Si jeune encore ils veulent l’immoler!...

Eour le sauver , ah ! mourrons à sa place...
Helas! il vient! osons dissimuler. ..

S’il faut du sang. c’est au mien à couler,

8
loading ...