Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 67
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0089
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
6f K"

K prend un bai ser plein d’ardeur
> Et s’en va l’ame transportée,

L’on doit compter sur le bonheur,
Parole étant donnée.

S’il avoit suivi la leçon
Oe l’aimable enfant dé Cÿthère,

II eût rejette la raison
Qu’Elise avoit d’être sêvère ;

Un jour il toucîioit au bonheur^

Oui croiroit que sa bien-aimée
îtf’a pas couronné son ardeur ,

Parole étant donnée.

Lucas confus, trille et chagrin,

^e vouloit plus voir sa maîtreiTe;

Ln souriant l’enfant malin ,

Lui fit abjurer sa p rom else ;

Çonserve, dit-il, ton ardeur*

Je veux punir ta bien-aimêe.

Je m’en vais embraser son cœur 2
Parole en est donnée.

Sois délicat, consiant, sournis
A l’aimable objet qui te blelse,
Üelsouviens-toi de mes avis,

Ils sont plus sûrs que sa promette ;

Sur ses beaux yeux mets mon bandeau,
Va, Ion anie est bien enflammée,

Mais sers-toi mieux de mon. flambeau,
Parole étant donnée.
loading ...