Schlegel, Johann Heinrich   [Übers.]
Almanac Français Pour l'année 1796 — Mannheim, [ca. 1795] [VD18 14172062]

Seite: 75
DOI Seite: 10.11588/diglit.28083#0097
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanac1796/0097
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
' ?ç fr*

-grâces de la jeunesse flétries par le jnalheuH
Voilà l'image’de celui que je viens chercher 5
cent louis est la récompense , c'est le prix qüÊ
je mets à votre service,46 La tête est promise.
On vient en tremblant la prendre dans 1©
suaire le plus beau. L'amour ne veut confier
qu’à lui ses transports et ses projets ; mais la
nature ne peut partager son délire: cette in^
fortunée ne peut rélister aux combats qu’elle
éprouve , elle tômbe au coin de la rue Saint-
Florentin , et son depot et son secret paraissens
àux«yeux effrayés des voisins et des pasfans.
Elle fut conduite au comité révolutionnaire
de îâ sestiûn des Chàmps-Elysées.

Parmi les vistimes qu’on venait journelle-
ment enlever au Plessis, la citoyenne Grimaldi»
par -son courage et sa noble fierté , sut celle
qui nous laissa les plus douloureux souvenirs.
Elle refusa de lire son atte d’accusation ; pas
la plus légère émotion n’altéra ses traits; elle
distribua aux indigens qu.’elle soulageait hfc.
Rituellement, tout l’argent qui lui reliait; em-
brassa sa femme-de- chambre, et se sépara dè
bous , comme après une longua route qA
loading ...