Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1770

Seite: 23
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1770/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
) 2} (

■s freux, l’on ne gagne rien; le travaii le
Mt »plus a/Ti du , ainsl que les chances*du
ti/isisort ne donnent qu’a proportion du bon-
rnt,n:heur qu’on a: nous voyons tous les jours
que, quelque route que prennent les mal
heureux, quelles fatigues qu’ils puilTent
se donner , iis ne parviennent a rien;
•jsouvent meine , loin d’augmenter leur
, bien, ils perdent encore celui qu’ils ont;
ma!s lorsque le bonheur en veut a quel
cjuun, tour lui reussit. Ainsi l’on peut
dire , que nous devons tous i’etat ou
nous nous trouvons , ä la Fortune: les
plus grands Princes & leur dernifers Fu
jets Font Foumis ä Fes caprices & quelque
humiliant qu’il Foit pour notre vanite,
nous Fommes Forces de convenir que le
destin, ou ce qu’on nomme la sortune
regit tont l’univers. Un auteur l’a tres
bien exprime:

Le Sort ne nous Jiik pas, nies enfans 5
il nous traine,

Les Rois comme sorpats , [ont lies a
fa chaine.

Nous avons tous des inslans heu-
reux & d’autres malheureux, maisper-

Fonne

10m
diel
ees;
is ce
travs
ms a
brtis
lt
a i.
se s.
re

P

.enti

ver.

jma
loading ...