Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1770

Seite: 28
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1770/0034
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
yjgggBW

i "'

lui qu’ii veut gagner. Chacun peilt
förmer teile esperance qu’il destre & augj
menter ä volonte les lots aux queis
veut pretendre.

5°. Lorsqu’on veut porter im juge-
ment folide sür quelque loterie,
doit cönsulter fon credit & son aneien
nete. Gelles dont le public n’est pas sa
tisfait, tombent bientot d’elles meines
& malgre toutes les differentes face
sous Icsquelles on les reprefente
nouveau , eiles n’ont qu’une exidanc
pallagere, La Loterie ElePlorale Pah
]tirti u’esf; point sujette aux vicisFitudj
Iqu.eprouveut les aut res; son credit n’el
point palsager ( que son jette un couj
d'oeil sür sa naislance, Fon sera biente
eonvaincu qis eile s empörte sür beau-co«
de Loteries connues ) dans tous les paj
ou eile a ete une fois introduite, eile
conslamment merite tous les sufrages I
Ipartout ou on l’a etablie, eile s’est eon
tinuee sans intermisfion avec
igrand empreffement du public,
jeonsulte la-dessus presque toutes
les d’ltalie, & la plupart de 1’

,7°
loading ...