Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1770

Seite: 52
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1770/0062
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
gtaBeamaBKBmmmmma


3h ) 52 (

jqui sont les plus heureux; sans s’embar-
jraser des beaux yeux d’une aimable re-
ceveuse, ils ne pensent qu’ä la fortune
cherchent a la saisir par tout oü ilj
croient l’appercevoir. Les grossiers qu’ili
sont! Ne seroit-il pas plus galant de don-
ner sa pratique a la gentille & elegante
Ninnon ? ce seroit au plaisir de l’espe-
rance de gagner, joindre encore celm
de conter sseurettes.

Badinage ä part, ii faut cependant'
avouer que lorsqu’on n’a en vue que le U
seul interet, alnli que dans toutes les
loterles, i’on ne peut desaprouver les
petites observations que cliacun fait
part soi. Par Exemple: il paroit

qu’ll y a plus de probabillte de gagner,
en urenant ses billets ches un rece-

s.

veur, qui a ordlnairement plus de lots
dans son bureau , qu’un autre : c’est
sür ces observations & autrcs sembl ables,

qu’on

--e . vIMI '
loading ...