Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1771

Seite: 20
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1771/0026
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
_ & ) 20 ( £ _

tout lui reusstt. Ainfi l’on peut dire , que

nous devons tout l’etatoü nous nous trouvons,
a la fortune: les plus grands Princes & leur
derniers sujets sont soumis ä ses caprices, &
quelque humiliant qu’il soit pour notre va-
nite, nous sommes forces de convenir quele
destin, ou ce qu’on nomme la sortune, regit
tout l’univers* Un auteur l’a tres bien ex-
prime.

Le Sort ne nous suit pas , mes ensans, il
nous traine3

Les Rois comme forfats, font lies ä fachaine,

Nous avons tous des instans heureux &
d’autres malheureux, mais personne n’a le
don ou le talent de les deviner. Les Ro-
mains plus Tages que nous , se faisoient cha
cun un journal, ou ils rnarquoient leur bon-
ne ou leur mauvaise fortune, ainsi toute leur
vie etoit annote'e Tous des jours heureux ou
malheureux : ces ohservations sür le pasiTe
les dirigeoient pour l’avenir: ils n’entrepre-
jnoientrien, par exemple, les Calendes d’w)
itel mois, lorsqu’ils voyoient dans leurs ta-
riertes , qu’ils avoient ete malheureux un
pareil iour, La Philosophie moderne ritau-
jourd’hui d’une pratique, qu’el’e nomme su-
jperstition; mais la grande reputation des'
jRomains, leurs grandes aftions, la grandeur
de leur ame , leur superiorite sür tout le

resle
loading ...