Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1771

Seite: 43
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1771/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
_fe ) 43 ( *_

II y a des gens qui pensenr creux: ils
etudient quels Tont les colledteurs, qui Tont
les plus heureux; sans s’embarraser des
ibeaux yeuxdune aimable receveuse, ils ne
pensent qu’a la fortnne & cherchent ä la
saisir par touc oü ils croient l’appercevoir.
|Les grosfiers qu’ils sont! Neleroit-ilpas
[plus galant de donner sa pratique ä la gen-
tille & elegante Ninnon ? ce leroit au plai-
sirde l’esperance degagner, joindreencore
celui de conter fieurettes.

Badinage £ part, il faut cependant
avouer que lorsqifon n’a en vue que le
seulinteret, ainsi que dans toutes les lote-
ries, Ton ne peut desaprouver les petites
observations que chacun saxt z partsoi, Par
Exemple: ilparoitqu’ilyaplusdeproba-
hilite de gagner, en prenant les billets ches
un receveur, qui a ordlnairement plus de
lots dans son bureau, qü’unautre: c’elt
sür ces observations & autres semblables,
qu’on peut former ses societes, aiant soin
de se mettre toujours de moitie avec ceux
[ que la fortnne favorise le plus souvent. Un
| Ttrnepeut sussire pour un partage honne
te, carilrend 5300, foislamise: onpeut
d 4 ne
loading ...