Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1771

Seite: 111
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1771/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
III

(

=a

a celui de beaucoup d autres loteries de la
meme espece, toüs ces avantages lui ont
acquit un credit & un empresserftent gene
rai. Tel etoit ä-pcu-pres, les discours du
compere Mathieu avec Zoyle en arrivanr
dies Ninon del’ßnclos. Comme tout le
monde connoissoit l’averlion de Zoylt
pou'r les loteries,chacun s’empressa ä 1 ui de-
mander, quel avoit ete le succes de sa con
version: il avoua kigenument que son
coup d’essai n’avoit pas dte heureux ,' &
qu’il n’etoit sorti qu’un seul nombre, des
quatre que portoit son billet, ainsi qu’il n’a
voit rien eu. Commentavesvous place vo-
•remise? demanda-t-on;— Zoyle,je¥ai
place delafapon la plus avantageuse, e’est-
i-dire que sai imsun ecu sür un Qu.it erne
\]sec.— Quelle avidite, lui dit Lucinde,
aus alles d'tme extremite a l’autre: vous
preten di es donc deviner tous vos quatre
numeros ? il faut assurement, ou compter
beaucoup sür saforame, ou avoir despress
rentimens bien marques, pour se flauer de|
reulsir par la route, qui, quoique posj
üble, est precisement la plus difficiie.j
Ne regrettes vous pas bien votre ecu?

k 2 je
loading ...