Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1771

Seite: 112
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1771/0140
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile

je gage que cette perte vous degouteraj
plus que jamais de toutes 1 es loteries;
comme on le railloit beaucoup sür son
malheur , & que lasTeiubiee ne parois-i
soit pas dispnser ä abandonner si- tot ce!
badinage, il tourna fort bien la chose!
& dit ä Luc in de i c’est a vous, aimable
Dame, a regretter cet ecu Sc non pas a
moi, puisque c’est precisement celui que
vous aves perdu P aut re soir au Quadrille'
avec moi, de fapon que c’est a vos fraix
que j’ai fait mon eprcuve. Je suis d?ail-
Icurs bien excusable d’avoir kazarde cet|
argent sous l’esperance Ia plus etendue,
car je comptois qu’un ecu, qui veno'tl
d’une aussi belle main que la votre, ne
pouvoit manquer d’ctre extremement
heureux : J’y avois une st grande con
fiance , que tous les instans qui sesont
passes depuis que j’ai pris mon billet,
jusqu’au tirage, ent ete pour moi deli-
cieux. Je ne m’occupois que des agre-
mens , que devoient me procurer les
soixante milk ecus du Qua serne & des
moyens de placer avantageusement cet;
argent ; ainli vous voyes que je n’ai pas

paye

w

Jirs;.
chose
ment
ne ni
teriei

|p;}
je sui:

tiendr

la mei

bon c

des an

aimab

etoir t

ponds

gme -

VOUS I


que vc
jjuftice
decrier

cernen
bien q
parceq
n’en ai
ivous ai
Mr. le
loading ...