Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1771

Seite: 115
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1771/0143
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
% r rrrc _

instant aprcs que Zoyle fut parti, Lu- J
cinde s’ecria : oh/ man Dieu, on ne lui j
!a pas dit que l’asTemblee eit demam ches1
moi; auiTi tot Yahbe Göttin sdoffre a lui
courirapres, pourle luidire: ll sort rapi-1
dement &c disparoit; maisvoilaqu’on en-!
tendtout a coup un grand fracas dans l’e£*j
calier, c’etoit Mr l’Abbe, qui s’etolr prd-
cipite du haut en bas; tont le monde volej
ja Ion secours; mais onle cherche inutile-
jment, onnetrouvaque les dcbris dela ta-l
jbatiere de porcelaine, qu’il avoit a la main*
ien partant. & qui s’etoit sracasseepar les
idegres; on regarda dans la nie, on l’ap-
pelle, mais comme il ne repondoit point,
jl’on remonta tranquillement. A peine
etoit on dans la chambre , que l’Abbe
\Cottin reparoit tour hors d’haleine, se se-
Iicitant d’un air satisfait d’avoir atteint.Zay-
le. . . Mais ne vous etes vous point sait
de mal en tombant? point du tout; mais,d t-
jil, j’aiperdu . . . . il faut que j’aye de Ialu-i
miere pour ehereher . . . tous vos soins
,lont inutiles, mon pauvre ^bbe, eile eil
en mille p'eces, mais vous en trouveres ä
Franc kenthalqui son Centsoisplus heiles,
k 4 Sans
loading ...