Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1772

Seite: 14
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1772/0019
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& ) 14 C

mais dans celle-cy tout le mondeestle mai-
tre de faire sa miseäson gre, tout le monde
peut consulter ses facultes & se borner ä la
jsomme qu’il veut hazarder sans se deranger;
jilans etre force de nourrir son billetde classe
j jen claste, ildetermine comme il luiplait, «Sei
il’argent qu’il veut risquer, «Stcelui qu’il veut!
igagner. Chacun peut se former teile espe-
rance qu’il desire, & augmenter a volonte les
lots aux quels il veut pretendre,

V. Lorsqu’on veut porter un jugement
solide sür quelque loterie, l’on doit consul-11
ter son credit & son anciennete. Celles dont' I
le public n’est pas satisfait, tombent bientot 1
d’ellesmemes, &malgre toutes les differen-js
tesfaces sous lesquelles on les represente dejl
nouveau, elles n’ont qu’une existance pasfa- |
gere. La Loterie Eie slorale Palatine n’est §
point sujette aux vicillitudes qu’eprouventles

qu'eiie i'emporte
beaucoup de Loteries connues,

VI. Ce qu’il y a de bien ennuyeux dans'
toutes les autres; c’est le grand intervalle
qui se trouve entre le tems oü l’on joue, &
celui qu’on est oblige d’attendre pour savoir !
son sorf, L’esperance est usee «5c fatigueei
avant le tirage, dans celle-ci le’ terme le;
plus court ne vous donne pas le tems de lan-
guir„ De trois femaines en trois fevmines,jJ
b vc-

IP

• - .
loading ...