Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1772

Seite: 65
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1772/0070
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
_% ) 65 ( *

II y a des gens qui pensent creux : ils
e'tudient quels sont Jes colle&eurs,
les plus heureux ; sans s’embarralser des
bcaux yeux d’une aimable receveuse, ils ne
pensent qua lafortune & cherchent ä la
saisir par tout oü ils croient l’appercevoir.
Les grossiers qu’ils sont! Ne leroit-il pas
plus galant de donner sa pratique a la gen-
tille & elegante Ninnon ? ce seroit aü plai-
sirde l’elperance degagner, joindreencore
celui de conter sseurettes»

Badinage ä part, il faut cependant
avouer que lorsqu’on n’a en vue que le
seulinteret, ainsi quedans toutes les lote-
ries, Ton ne peut desaprouver les petites
observations que chacunfait äpart-sob-P^r
Exemple: il paroitqu’ilyaplusdeproba-
bilite de gagneiqenprenant les billets dies
un receveur, qui a ordinairement plus de
lots dans son bureau, qu’un autre: c’esi
surces observations & autres semblables
qu’on peut former ses societes, aiant soin
de fe mettre toujours de moitie avec ceux
que la fortune favorise le plus souvent. Un
Ternepeut suffire pour un partage honne
te, car il rend 5300 fois la mise: on peut
F 3 ne
loading ...