Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1772

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1772/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
3g ) 73 (~3^

ment; nous avons vu quel excellent parti
les Romains spavoient tirer de toutes cesi
speculations; quisfait, si, comme l’on1
peut faire des observations sür les impres
sions que font surnotre ame, je veux di-
! re sür notre joye, sür nos pallions, ainsii
que sür notre sinte, 1 a diversite des mets^
des tems, deslieux, desmetdores, des
saisons, de sair &c. &c. quisgait, dis-jej
li Ton ne pourroit pas parvenir ä predire
que la mauvaise humeur, par exemple, un
mal-aise involontaire, certains troubles,
des agitations, des remords, des inquie-
tudes &mille autres choses desagreables,
sont toujours des avant-coureurs de quel-
que malheur ? qui spait, si l’etude des in-
ssuences ne nous aideroit pas dans ces re
cherches ? qui spaitenfin, si un siecle plus
eclaire ou plus heureux que celui ci, apres
ivoir fait des decouvertes sür ce hazard,
ne parviendra pas a deviner les moyens
de le le rendre favorable ?

Revenons ä nos songes, dont tont le
monde peut faire rapplicat.’on aux nume
ros d’uneloterie. S’ilfautsedeciderpour
des nombres, autant & mieux vaut-il
G suivre I
loading ...