Almanach de bonne fortune l'année ...: pour & par la loterie électorale palatine — 1772

Seite: 123
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/almanach_bonne_fortune1772/0128
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
% ) 12? C jt

cinq nonibres & que s’il en lortoit en
core huit fois autant, il n’y. auroit pas
plus de probabilite pour le gain que!
pour la perte : pour lors en risquanti

un ecu , je ne devrois jamais gagner
qu’un ecu, & encore ia dellus faudroit-
il payer les fraix; mais observes qu’au
lieu de pouvoir gagner huit fois mon
ecu, j’ai i’esperance d’en gagner deux
Cents septante ; ciny mille trois Cents ;
enfin jusqu’a soixante mille. Vous series
bien injuste % ü vous ne voulies voir
que l’inegalite des chances, & ne

pas compter celie d'un ecu ä soixan-
te mille: — Zoyle; Je connois ces
combinaisons , mais vous conviendres,
Messieurs, que le nombre de ceux qui
igagnent est bien petit en proportion de
ceux qui perdent. — Le compere Ma-
thieu; voila toujours la meine injustice
de votre part: voudries vous qu’il y eut
egalite de gagnants & deperdants, tan-
dis qu’il y a une disparite immense entre
la petite perte qu’on peut craindre, &
le gain considerable qu’on peut faire:,
observcs que dans les autres loteries il y a

L z un
loading ...