Böttiger, Carl August   [Hrsg.]
Amalthea oder Museum der Kunstmythologie und bildlichen Alterthumskunde — 1.1820

Seite: 305
DOI Heft: 10.11588/diglit.9751.15
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9751.18
DOI Seite: 10.11588/diglit.9751#0359
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amalthea1820/0359
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
305

caracteres anciensEgyptiens inconnus, Fhemciens
et Grecs primitifs entremeles, semble contenir le
nom de la divinite invoquee, avec. la date de la
centieme apres les victoires d’Alexandre et Ja con-
quete de l’Egypte, ainsi que le 9txne jour du mois
Tliot. Cette e'poque tombe vers la fin du regne de
Ptoleme' Evergetes y 11 y a un peu plus de cooo
ans, et ne paroit pas etre celle de la pretendue de-
couverte de Conon, mais piutot du jour qu’on a
con stelle et grave la pierry. L’usage etoit d’attirer
par des pratiques superstitieuses l’influence et la
puissan'ce des aslres da'ns> de tfertaines pierres pro-
pres ä les recevoir, de le faite da ms des« certains
jours et beures, seuls propres a cette Operation,
de graver sur ces pierres les svmboles des etoiles
conjnrees et de les porter enstiite en leur honneur
et en amulettes prötectrices.

Urie personne de la Cour de BeWnice se seroit
ainsi declaree sa devote et le protege de la constel-
lation de la cheX'elure Royale, flagornerie fondee
du moins dans les superstitions du tems; mais qui
fixk bien anssi la date de la pierre, car il n’est
gueres probable qtdon l'ait continue apres la mort
de Berenice, qnoiqu’elle conservit une espece de
culte civile et une pretresse encore söüS le regne
de son petit fils. '

On a cm que des caracteres antiques inventes
par les Dieux inconnus aus hommes, et conside-
re's1 comme magiques et puissants, e toi ent essen-
tiellement ne'cessaires pour les inscriptions de ces
pierres Cönstelteesy mais linscription du camee
semble indiquer que leur contenu etoit innocent
au reste, et c’est la encore un point de la Science
des antiqiiaires, que cet interessant monument
peut servir a eclaircir.

Das zweite Beglaubigungsschreiben befindet sich in einem
eigenhändige Briefe Visconti's f der durch Zufall in den

20
loading ...