Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 6
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0112
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
6

E. AMÉLINEAU.

evqepoHTC npco^T Mni2s.es.iMom ctjSch nipooMi otto£ esqoouj ekoTV. H2s_e nsni^
Mnonupon eq25_co mmoc 2s_e ^nesq>c>yr e&o?V çjespon co ujenoTr^ 2£.e otthi 1c24.cn
esinesTT epon es. ni^pooM ottoùm nctoi oto^ 5en ^-otthott es. ninnes. epesnes/xwpem1
Hes.q eftoTVjSen nipcoMi ottoo esqoTT2î.es.i esq^cooTr nies^ev&oc. nestc esnes. n2s_oùA.

MninoTT2s.i nujnpi ujenoTr^ 2£_e op^i ujesTe nicnoTr 1 nesujnpi.

escujconi 2s^e on Mendiées. nes.i es. es.nes. h2î_c»}7V. ces2î.i hgm cpiovr nesnes ujchott^

eq2£_00 MMOC 25.C M^pe niU0T2£-i HUJHpi 0£i £esTOT HTesIgek2s.OMes.C2 OTTO£ ttTCHI

nctoq enei2s_n3 uesp eMesTT nevnes. ujenoTr^ tccohi nesnes. H2s_oo7V. tg nujenitoT pu mô^tt.*
ottoo e^qx^ £es.TOTq. CTes. poTrgi 2s. e ujooni Mniepooir eTCMMes.Tr (fol. 22 verso) es.
esnes. Ti2S-toA enuoT £en oTTMes. MMesTrexTq niH0TT2£.i 2s_e <5<x>q nesTVoTT ujenoTr^ esqTHiq
coTMes. MMes.Tres.Tq. es. esnes. Ti2s.w7V sve e\qqe\i nneqCiesTV enujcoi CTqje esqnesTT eoTresc-
ceTVoc htg noc cqpcoïc CHIR0TT2SLI nujnpi ujenoTr^ eqeHHOT. OTTop nc2s_e nies.eceTV.oc
nesnes n2£_oùA sslc esuujesnToonH nujcopn nicx.HMes. HTCHHes2î_eMq £e\2î_coK MHiq

OI24.CM niH0TT2i.I HUJHpi UJCHOTT^ mC^tt-M-^ t*d>.p HTC H7ViesC HieCC&TTTHC ïic Ces

noc me OTropnq nes.n cepenTHiq G2s_cc»q 22_e otthi uesp quesniconi no-ypcoMi «2sJ-

l'homme, et l'esprit mauvais s'écria à haute voix disant : «Je m'enfuirai loin de toi,
ô Schnoudi, car depuis que je t'ai vu le feu me dévore»; et à l'instant même l'esprit
se retira de l'homme. Celui-ci fut guéri et rendit gloire à la bonté de Dieu.5 Apa
Bgoul dit (ensuite) au petit garçon Schnoudi : «Attends jusqu'à ce que le temps
soit arrivé, mon fils.»

Et il arriva après cela qu'apa Bgoul parla avec le père d'apa Schnoudi disant:
«Que le petit garçon reste près de moi cette semaine, et reviens le chercher»; car
la mère d'apa Schnoudi était la sœur d'apa Bgoul, née du même père et de la
même mère. Et il le laissa près de lui. Et ce jour-là même, lorsque le soir fut
arrivé, apa Bgoul dormit seul dans une chambre et il plaça le petit garçon Schnoudi
seul dans une (autre) chambre. Et apa Bgoul leva ses yeux en haut vers le ciel,
il vit un ange du Seigneur veillant sur le petit garçon Schnoudi endormi. Et
l'ange dit à apa Bgoul : «Lorsque tu te seras levé au matin, l'habit que tu trou-
veras devant toi, mets-le sur le petit garçon Schnoudi, car c'est l'habit d'Élie le
Thesbite, et le Seigneur Jésus te l'a envoyé afin que tu l'en revêtes; car en vérité

I. Cod. ep^u^^topm. — 2. Cod. £cêtoji\a.c. — 3. Cod. eni^H. —4. Cod. £1 avait. — 5. Mot-à-
mot : au Dieu bon.
loading ...