Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

21

emepo&thc ne.u. HiTe^ni-rnc h«m mTVegoc ïicai m&.m.ujHOTr' es.Trep£co& e^eimTV-h-
cie*. oto^ è<T2i.oivc e&oTV epe noc ^totoit 3en novo&Hoin Tnpoir ««m cxoft m&en
eTOTrep n^pei^' MMoq.

dkCujconi a^e on noircnoTT e^qi H2s_e crpcoMi uj^ nemcoT AvnporpHTHc. cp&i oim
«e OTrpeMTieM2i.e ne epe OTron pu tt7V.cnmo2s_i HTOTq otto£ ne^pe ottoh ueoTdvi
jaou}i neM^q eoTnycpnp HTe^q ne. oirog ne2s_e nipcoMi .unequjqinp 2$.e eioircouj
e^- OTrnoT2£.i hcmott e^oim enTonoc hmiè. ujenoir^- nceTniToir ndwi^nH 5^
nes.nogeM. n?V.Hn ^■nd.THiTcry e>,n ujà. ^«mi niyopn 2i.e nminj^ npooMi h^thi-
tott ndwPdom uj^n MMon. ovog ^q^ nnincnrft Mnmecon eeAvouji HeMô.q ottoo
^qepqjopem2 ngesai ojicoc n^pe*. neq^noM^ e^q^" Mneqoiroi e3enra e^-Monn
(fol. 33 recto) is.qi ujcs. nes.icoT AinpocpHTHC ô^nes. ujeno?r^ otoc> ne2siôvq n^q
Mn^ipn^- n^iooT eedr^Ê epon e^pi nmw h€.uhi irren^3 nm no-ys\OT$-2s.i

ne-yAociô. ujô. r n7V.OTrno2i.i nT^THiTcnr -u.ni2s^nicTnc^ aimoii èvqoiTT eftoTVjSen
n^ni ^qoA.Ti nTOT ne. ne2s_e ne^itoT Hd>.q 2s_e q>&i eai ne q>Mô. ncoo&i ndoxjnpi
èvpnoT enoTTOOuj nen n?VoirK02s.i nTeugJTOT5 e2s.en'' nipn eT^nencvy ennHOTT

les maçons7 et les charpentiers; ils travaillèrent à l'église et ils l'achevèrent le
Seigneur les aidant en tous les travaux et en toute chose dont ils avaient besoin.

11 arriva en un temps qu'un homme vint vers notre père, le prophète; c'était
un habitant de Pemdgé : il avait avec lui cent vingt pièces d'or, et un autre mar-
chait avec lui, lequel était son compagnon. Et l'homme dit à son compagnon :
«Je désire faire une petite aumône dans le monastère d'apa Schnoudi, afin qu'on
en fasse la charité pour mon salut : cependant je ne donnerai pas les (pièces
d'or) avant de savoir si le grand homme en fera la charité, ou non.» Et il donna
l'or à cet autre frère qui l'accompagnait, il revêtit des habits indignes de sa
condition, il pénétra dans l'intérieur du monastère, il alla jusqu'à mon père le
prophète apa Schnoudi et lui parla de la sorte : »Mon père saint, je t'en prie,
fais-moi miséricorde, donne-moi une petite aumône de vingt pièces d'or afin que
je les donne à un créancier de peur qu'il ne me jette hors de ma maison et qu'il
ne m'emmène.» —■ Mon père lui dit : «Ce n'est pas ici le lieu pour plaisanter,
mon fils; peut-être désires-tu vingt autres pièces d'or pour les ajouter aux cent

I. Cod. lippus.. — 2. Cod. &qep^)opi!i. — 3. Cod. TeRtiHi. — 4- Cod. mtiicv&.iuthc. — 5. Cod.
tek^itot. — 6. Cod. esctt. — 7. Le mot Aegoc m'es: inconnu : je traduis maçons par approximation.
loading ...