Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 32
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
32

E. AMÉLINEAU.

evMTmcùOTT ^q*t KmcjSda Aini^oTT^ otoçj Tv^ipH^ ^s-Ttoomioir ô^tti e^.MMiH epe^Tq
MïiôvitoT eeo-y&k (fol. 40 verso) evix^ ujencrs"^ oirop ^7r5"i cmott efroTvoiTOTq e^ir-
ocmci. Aienettccoc ô». ïis&epes^pioc1 mi e&o?v nmcSM htc ncnrpo oiroo ^qccooTrmi
mmcoott aux^icot èox^ ujenoT^. neoq 2s.e eT^qS! ntisc^^i o?ro<> eTdvqep oktc ïuùuj
mmcoott evqi eopHi e2s_eu tucô«.2sli gtc^hott 2s_e itoc mmor ô^mott ujôvpcm eTno7v.se
ttq\weTcnrpo. totc ^qep auv&.£ ïioht eAiôvUjco2 ottoo dvqg02£.oe2î_ n£pRi n^HTq ne.
Tie2£.^q Mnii\epe2s.^pioc 3 2s_e ott ne Rgooft AmoTrpo ne.uHi mior ottmouô^oc
eiujoTi Sen ïid»jJW.OHô>.cTHpicm ee&e qj^ eiuj?vh?v+ ottoo^ eiq^oo e2s_en ne2s.e
Tn&epe^ô.pïoc5 a\.rô>icot 2s_e nivoc uicot e«oirdv& eqoTeouj eepdwdoio?v;virem'' Mnei\-

CMOTT. 1X625-6 tx^ICOT ttd^q 2£.€ ^tl^tt i^pHOTT ^uô.UjepTlô.p^^COpem " 11HI 24.6 otthi

dviep 5e?v?Yo npooMi. ne2£.e m&epe^ôvpioc8 n^q 2s.e ti&ioot eeo7Fôv& Autepepjuo
TVTrem" Autiotok 2£_e otfhi (fol. 41 recto) qHiôvUjR^Te^em10 ôvH nTi\e?v.eTrcic mitô^oc
Ticypo. ne2s_e TvenitoT Auipoq>HTHc Hd>.q 2s_e ow?v. tccoc HTeTettAvrcm mmcotcu h€av.
nipcûAU eTôvTi neMcoTen otto£ HTeTenîî e&o?V;Sett m2s_mo7F(OA\. «Te tucttHoir. eT^irep
eçjooir 2s_e & £eu TiiAioHfs.cTHpicm ^ nifeepe2s^pioc I! ^00 en^ioiT eq2s_co aimoc 2s_e

levèrent, ils allèrent vers le monastère de mon père saint apa Schnoudi. ils re-
çurent sa bénédiction et ils s'assirent. Ensuite le vérédaire présenta les lettres du
roi et il les tendit à mon père saint apa Schnoudi. Mais lui lorsqu'il eut pris les
lettres et qu'il eut commencé de les lire, il arriva aux paroles écrites : «Hâte-toi,
viens vers nous dans la ville (capitale) du royaume;» alors il fut grandement
affligé et attristé dans son cœur. Il dit au vérédaire : «Quelle est l'affaire du roi
avec moi, moi un moine qui pour Dieu habite ce monastère, priant et suppliant
pour mes péchés?» Le vérédaire dit à mon père : «Seigneur, mon père saint, il
veut profiter de ta bénédiction.» Mon père lui dit : «Vois, peut-être me céderas-
tu, car je suis certes un homme vieux.» Le vérédaire lui dit : «Mon père saint,
n'empêche pas la chose, car certes je n'abandonnerai pas l'ordre de mon maître
le roi.» Notre père le prophète lui dit : «Attends jusqu'à ce que vous vous soyez
reposés, ainsi que les hommes qui sont avec vous, et que vous ayez pris la nourri-
ture des frères.» Lorsqu'ils eurent passé deux jours dans le monastère, le véré-

1. Cod. niÊepeTA.pioc. — 2. Cod. aiav^ujûj. — 3. Cod. •m.nifiepeTCvpioc. — 4. Cod. eujAnA. —
5. Cod. niÊcpeTApioc. — 6. Cod. nô.pù.2£û>pm. — 7. Cod. e^pô.A.TioA^Trm. — 8. Cod. nifiepeTcpioc.
— 9. Cod. •m.nepepiitoA.Tm. — 10. Cod. n&.Te;x;m. — 1 I. Cod. niÊepcTivpioc.
loading ...