Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 34
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0140
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
34

E. AMÉLINEAU.

no&i eTe &.KOK ne 2s_e ene^-oici nneRMèsToi nceei nccoi estion ott2s.co£i AVAvones;>çoc.
(fol. 42 recto) neace noTrpo nesq 2s_e eTevui eMuesi nesuj npnq^ nesioyr e^oTresîi ottoo
ic OTrnp neoooTT enoi1 ïimcojt. ne2s_e neucoT AUiOTrpo 2£.e n^çc me nujnpi Aup'f
eT0ti£ q>n eTennevo^" epoq neM neqnoT nes.ueveoc new nsnnes eeoTresîi neoq ne
eTèvqeuT ujespon enMM^ 2slc eieepn?VHpoq>opem2 mmoh Sen qm eTenAiein epoq
ottoo eepeneAu tiesn 2s_e esiep q^cTrnes^sc iicm nicnnoTT npoTroi âen niMonesCTHpiou
AA.nes.qS uje\poiv enesiMes. ne2î_e noTrpo nà».q 2s_e nesicoT eeoiresîi eTesïV)£es niftepe-
^espioc3 n^con ne.w. niA\.£s.Toi eTesioTropnoTT ueAvesq. esqepoTroo n2s_e nesiuvr eôoire\£i
esnes ujenoTT^" ne2£.esq AUiOTrpo 2s_e esi^esTT 5en niAv.one\CTnpion 6ttïu\ot. ness_e
noirpo £eu OTTniiyf imesoq^ 2s_e âesTon Aven AvqiooiT nesicooTeAV. ne Sen nesAvesiuss.
A\.q>ooTT 2^e esmesTT n^o ott&c go emujqjHpi ivre TenAieTiioT eeoTres& ottoo_ eTCAves-
mm. ne2s.e nesiooT nesq on (fol. 42 verso) 2s_e ottoo ott Te q^7\.(xM25_i eTesnoTroopn
ncooi ee&KTC. ne2s_e noirpo nesq 2i_e eTesioircopn > ne*. Tei\e\iMoeTTHn5 eioiriouj
&Hcm ne.u nsnes7v.es.TJOu ' iieAi q^noTvic Tupe eepeuepesno7V.esTTeiïv AV.nencM.ott c^ott-

Schnoudi, le moine, que tu as envoyé chercher. Qu'as-tu fait? je suis un pécheur
et tu as fatigué tes soldats : je ne suis qu'un pauvre moine.» Le roi lui dit : «De
quelle manière es-tu venu, mon père saint, et depuis combien de jours es-tu en
chemin?» Mon père dit au roi : «C'est le Christ Jésus, le fils du Dieu vivant, en
lequel nous croyons ainsi qu'en son Père plein de bonté et en l'Esprit Saint, c'est
lui qui m'a conduit vers toi en ce lieu afin que je te confirme dans tes pensées; et
sache que ce soir j'ai fait la cynaxe avec les frères dans le monastère avant de
venir ici vers toi.» Le roi lui dit : «Mon père saint, où as-tu laissé le vérédaire
ainsi que les soldats que j'ai envoyés avec lui?» Mon père saint, apa Schnoudi,
répondit, il dit au roi : «Je les ai.laissés dormant dans le monastère.» Le roi dit
dans une grande foi : «Certes, avant ce jour j'avais entendu de mes oreilles,
mais aujourd'hui j'ai vu. visage contre visage, les merveilles de ta paternité
sainte et bénie.» Mon père lui dit : «Et quelle est la cause pour laquelle tu m'as
envoyé chercher?» Le roi lui dit : «Je t'ai envoyé chercher à cause de ta sain-
teté : je désirais moi, avec le palais et la ville entière, profiter de ta bénédiction

1. Cod. rç_i. — 2. Cod. nAupo'lpopiii.. — 3. Cod. niÊepeTivioc. — 4- Cod. 3£.e-ra.iOT(i>pii. —
5. Cod. T£KinMCi>c-m. — 6. Cod. nmosAXft.Tioii. — 7. Cod. moXm-ih.
loading ...