Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0144
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
38

E. AMÉLINEAU.

enc eqnHO-y ekoTV 5en qxw.is. .vuio-ypo eeujcon ne^q nneau^- hca*. n^p^AnreHô.' Avne-
qcHOT THpq.

^CUJOJTII ou HOTTeOOOTT £v 0£vH HIUJ^ «pCOMI e^Ilo7V.IC ujauh I Ujôvpoq eTTOTTCOUJ

e5i c\*.oir HTOTq (fol. q5 recto) ottocj oh oô.h Hemiy^ mmoh^oc hcooit htc ujiht
ôkTi eiroTrcouj eccoTeM eo&h cô.2s_i «TOTq. neix.coo'y iie^q 2s_e neniioT eeoTô.& o^p*s.
otoîi mokô/^oc Sen T^ipettees. h^ep Mq>pH^- Av.ni.u.èvHd.pioc ô^htcohioc. ne2s_e

TT^ItûT H2s.IHd.IOC- hcoott 24.6 ô.pe HJÔvH ' HI.U.OHd/\£OC THpOTT HT€ H6>IHÔ.ipOC3 I
eOTTM^4 HOTOJT HHOTep OTèvHTCOHIOC HOTTOOT. 07T00 ^ HICHHOTT HCAV. HIHJHJ^ HT€
^■HoAlC ep Ujq>Hpi AUIIC^2£.I HT€ H6HIC0T .UHpoqiHTHC OTTOO HdapH"^ dwTrSi cavoit

efcoAoïTOTq èviruje hcoott eTS"^ ojot Mq>^.

^cujoohi 2<^e oh HOTrep^ooir epenemcoT ocaici e£pHi hgai nenoe ihc eTc&2£_i hgav

HOTepHOIT. h^HOT eTAVAVÔvTT IC HieHICHOHOC HT6 '^no'A.IC UJAUH ^qCIHI MIUMO-
HôvCTHpiOH OTTOO Hô^qOTTCOUj eepdOlèvHTÔvH CHÔ^KOT (fol. 45 Verso) MHÔ.TeqOTTWTe£l

e3HT eqoTcouj euje ep^Ho^ eepïipocmmem5 .uni^p^ienicnonoc. ottoo ôwqo-yoipn

apportée par notre père en venant du lieu où était le roi : elle était pour lui une
consolation et une défense pour tout temps de sa (vie).

Il arriva qu'un jour les principaux personnages de la ville de Schmin vinrent
à lui, désirant recevoir sa bénédiction. Et aussi des moines célèbres de Schiît0
arrivèrent, désirant entendre quelques paroles de sa bouche.7 Ils lui dirent :
«Notre père saint, est-ce que dans cette génération il y a un moine comme le
bienheureux Antoine.» Mon père le juste leur dit : «Quand même tous les moines
de cette époque se rassembleraient en un seul,8 ils ne feraient pas un seul An-
toine.» Et les frères et les grands de la ville admirèrent les paroles de notre père
le prophète, et ainsi ils reçurent sa bénédiction, ils s'en allèrent rendant gloire
à Dieu.

11 arriva un jour que notre père était assis avec notre Seigneur Jésus le Christ;
ils parlaient l'un avec l'autre. En ce moment voici que l'évêque de la ville de
Schmin arriva au monastère, et il voulait se présenter à mon père avant de passer
au Nord, ayant l'intention d'aller à Rakoti adorer l'archevêque. Et il envoya

I. Cod. n&pe».M.it&ia.. — 2. Cod. n2>_Ts-Reoc. — 3. Cod. uepoc. — 4. Cod.
npocK-ciim.— 6. C'est le nom égyptien de Scété, la célèbre rétraite du désert lybien.
désirant entendre de lui des paroles. ■— 8. Mot-à-mot : en un seul lieu.

. —-5. Cod. ep-
— 7. Mot-à mot :
loading ...