Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 62
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0168
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
62

E. AMÉLINEAU.

3en ottïiiuj*^' ncuoTT^h 5en oevn qiô.ooA\ neM osai epAuooTTi ujd». n2s_con hott^&ot
neoooTT. ottoo Av.n2s.c0ii Av.nies&OT *s.qujconi eqnjvAvoTT ottoo es. neuicoT eeoTr^Ci es.nè>.
uje\ioi5"^ uje n^q e;S0Trn ujespoq eepeq2s.eAV. nequjmi ottoo esqooi ep^Tq ^ô^TOTq
uj^Teq2s.con eko?V totc ne2s_^q uuichhott H2s_e nenicoT 2s_e ic ottcoï\ dvqgco'A. ep&Tq
.unoc MqjooTT aimoïi o\i n2£_co2î_eîi 5en neqkioc.

^cujconi ss^e on «OTTeoooTT nenoc me n^c 1 uj^ nenicoT ujenoTT^
(fol. 62 verso) dvqc^2î_i neAv^q eq2s_co mav.oc AineupR^- 2s_e gtôv ueviujq>np avtioTVi-
t€ttthc ex^eu nuj^qe epenjeTTAvein1 enesTT enenumpi ottoç) ic ounne cennoT
ïve^n Av.ndvie2s.c0p0 ottoo eT^q2s_e cp^i d^qepôaid/XLcopein2 nô<q. TVomon es. nemcoT
.u.npoq>HTHC eoie». ujenoTr^- ^ott€T nittiuj^- numpi neAv. nipeAV. bhi eniMon^CTH-
piou ne2s_e\q îicoott Av.nesiprt'f 2s_e ottoïi p^n Av.ones/)£oc hhott uj^pon 3en ne\.je-
2tcopo ottoo d,Truj^m e^OTTït 5en TexeiiAvii^- es, n es/y Avnenope OTron MMCOTen ce\2s_i
ne.ucooTT 0TT2s.e on £en mcnnoTT esA'A.ev Ke7\.22_ neTenescpHOTTi ncooTT enecnT ottoç»
ivreTeuS'icAv.oTr efeoAoïTOTOTT 2£_e £>estt piOMi eTTOTTes& ne 5en OTTAv.e^Av.Hi.3 escujconi
OTn eepoTTnco7V.p^ eniecooTr^ £en nieatcopp eepoTrepAv.e7V.eTesn ne q^cppco cesp ne

— Il se retira de reste, il s'approcha de la repentance avec un grand zèle, dans
des gémissements et des larmes, jusqu'à la fin d'un mois de jours. Et à la fin du
mois il fut malade pour mourir, et notre père saint apa Schnoudi vint vers lui
pour le visiter et il se tint près de lui jusqu'à ce que (le frère) eut terminé (sa
vie). Alors notre père dit aux frères : «Voici qu'un frère s'en est allé au Seigneur
aujourd'hui : il n'y a pas une défaillance dans sa vie.»

Il arriva qu'un jour Notre Seigneur Jésus le Christ vint voir notre père apa
Schnoudi, il lui parla de la sorte, disant : «Comme tes compagnons, les servi-
teurs qui sont dans le désert, désirent voir tes enfants, voici qu'ils viendront vers
toi cette nuit.» Ayant dit cela, il se retira. Alors notre père le prophète apa
Schnoudi rassembla les principaux d'entre les frères avec les serviteurs dans le
monastère, il leur parla ainsi : «Quelques moines viennent vers nous cette nuit,
et lorsqu'ils seront venus au milieu de vous, prenez garde que personne ne leur
parle, parmi vous ou parmi les frères; mais courbez vos têtes devant eux et
recevez leur bénédiction, car ce sont des hommes saints en vérité.» Il arriva

i. Cod. epenKy-TAun. — 2. Cod. ekqepa.ua. ^topm. — "X. Cod. otm.6tachi.
loading ...