Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 63
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

63

o-yo£ neupn-^ e7roe.vv.c1 Sa^eït ^xhmi ^ts-t^otto ^nocen-mc £en nse:x.iopo (fol. 63
recto) ic çjimne e^qi eâoTrn n:x.e nenicoT doi^ ujenoir^- epe c mmo«&xoc mouJï
ïteMdwq eT/Sen oTniuj^- nooov eMdauto. ctôv hichhott 2s.e h^tt epcooTT ^tttcoot$*-
no-y THpoT ôwTrepnpocKTrnem' mmioot otto<> ^tc>i cmott e&oTVoiTOTOir. Menenccoc
esTrepeuid^topein2 on n2s.e tm e^oTr^Êi eTe.u.u.dvTr epe nenicoT .u.npoq>HTnc

ô.nô. ujenoT^- av.ouji ne-ucooir. ottoo €tô. tootti ujconi e».HecooTr^ epoq ^nujenq
en2£.co mmoc 2s_e nenicoT niM ne neuptoMi cttôwIHOttt eTis/yi e3o7rn uj^pon
Mn0.1e2s.copo Ainenn^Tr o&p eoiron AuicrpH'^ eirMouji £en OTTMeTceMnoc ne.u ott-
enicTHMn otoo epe noTc^HM^ 5eu ottcoott evujeftiHOirr ô.n encens ev\7Vis. neiroi
Mtppn^ np&.H ô.cceTVoc nxe cp^\ es.qepoirio n2*.e nenitOT njenotry ne2s_is.q n^n
2s.e £io?V. nTCTen^- coott aa.cp^ eopm essLen ^^ccpe^. eTivcTd^on (fol. 63 verso) nèvo^
epoi 2s.e nôkipcoAii eeo-y&ft ct^tti e^oTrn o^porren &en nôae2£.topo ^p^i ne icù&n-
tmc nikeavncmc ne.u hAiô.c nieec&Trmc ueM eAicceoc nôaniuj^ Mnpo^nTKc
€TdwTepenieirAiein3 enfs.Tr eT€Ten2£.mep ocok è^repeuTem * ,M.cp^- ic esqoTropnoT

donc que, lorsqu'on eut sonné pour la réunion dans la nuit afin de faire la médi-
tation, comme c'était l'hiver, ils étaient assis près d'un feu récitant des prières par
cœur dans la nuit, voici que notre père apa Schnoudi vint (avec) trois moines
(qui) l'accompagnaient, entourés d'une gloire très grande.5 Lorsque les frères
les virent, ils se levèrent, les adorèrent, reçurent leur bénédiction; et ensuite se
retirèrent ces saints - là avec lesquels marchait notre père saint le prophète apa
Schnoudi. Et lorsque le matin fut venu, nous nous rassemblâmes vers lui, nous
l'interrogeâmes, disant : «Notre père, quels sont ces hommes glorieux qui sont
venus vers nous, cette nuit, car nous n'en avons pas vu de semblables, marchant
avec majesté et avec science, et leur vêtement était glorieux; ils ne ressemblaient
pas à des vivants;0 mais ils étaient comme des anges de Dieu.» — Notre père
apa Schnoudi répondit, il nous dit : «Allez, rendez gloire à Dieu sur le présent
qu'il nous a fait; croyez-moi ces hommes saints qui sont venus vers nous cette
nuit sont Jean le Baptiste, Élie le Thesbite et Elisée; ces grands prophètes dési-
rant voir notre manière de vivre, ont prié Dieu : voici qu'il les a envoyés vers

i. Cod. .^epnpocRTn.n. — 2. Cod. ^cp^x^,» ■ ~ 3- Cod. £T&TeFn,«TAu,t. — 4. Cod.
.XTeperm. — 5. Mot-à-mot : étant dans une gloire très grande. — 6. Mot-à-mot : ne se rapportant
pas à la vie.
loading ...