Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 65
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0171
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

65

umpoqjHTHC p&n cou epe niôaiocro'A.oe ottooho mmoott epoq eircôv2s_s ueMevq
nn eeoTôwîi THpoir ti0.Trcd.2S-i neMô.q eirco'A.ce'A. .w.Moq pe>ai cou epe ni^oue'A.oc
oironp epoq eT2coo epoq hiih eTcuje h2slotott (fol. 64 verso) eiTe' nu eepeqceTV.-
ccoTVot eiTe2 hh eepeqepenmMdat hcoott.

d,cujtoni 2s.e oh hotcho-y epe neniooT e*.nes. ujenoTr^ Seu ^-pi eT£eu niujèvqe
oiroo ^qtocu ej e&oA eniMoneorrnpion eofte 2s.e n^quj'A.h?V. ne ee&e himcoott
HTe Opi^po 3en niepoo-y eTeMMôwir ottoo dvqponpen eTOTen eq2*.oo mmoc 2s_e Miieu-
epe pAi 1 e£oim eniuj^qe. ottoo ev -^çpei^3 ujconi noTrpiùk htc niAum^cTupion
eaiep oo^- noTTcopn ujô.poq. ne otroti OTT2ve-5"ro7V.^pioc 2s.e ne eq^H £à.TOTq Auren-
kot OTop ^q-woir^- H2s.e ni^eirroT^pioe e e».nev uocHq> nsnoTô.pîoc htc neniovr
ne2s_es.q n^q 22-e pcoTV enujcoi HTeivr^Me nieouj eneuuox ottoo euujenq 2î.e ott
ne Teiut&Aïq. neoq 2s^e ^qcooTCM nccoq OTop ô<qpto7V. enujcoi uje». neuicoT e^-pi
eT^en nuj^qe. €T^q3conT 2>.e e^-pi ^qccoTeM epoq pcoc eqcôw2s_i (fol. 65 recto)
neAv peai pcoAu oirop ^qep po^ h&cout eâOTrn epoq. Menenc*. OTTHOvas-i ô>. nenicox
jaot-| e&oA 2s.e icocHclp ô^mott e^ou-n Mnepopi epô^Tn ces.&oA ottoo nô.ipu^ evqpco'A.

laient avec lui, tous les saints lui parlaient pour le consoler, parfois les anges lui
apparaissaient lui disant ce qu'il devait dire soit pour qu'il les consolât, soit pour
qu'il les honorât.

Il arriva un jour que notre père apa Schnoudi était dans la cellule du désert
et il tarda de venir au monastère, parce qu'en ces jours là il priait pour les eaux
du fleuve, et il ordonna (aux frères) disant : «Que personne ne vienne dans le
désert;» et l'on eut besoin de quelque chose au monastère et nous craignîmes de
l'envoyer chercher. 11 y avait un second placé sous les ordres de notre père, et le
second appela apa Joseph le secrétaire de notre père, il lui dit : «Va en haut, an-
nonce la nécessité à notre père et demande lui ce que nous ferons.» Il lui obéit et il
s'en alla en haut vers notre père dans la cellule du désert. Lorsqu'il fut près de la
cellule, il entendit comme si notre père eût parlé avec des hommes et il craignit
d'entrer près de lui. Après un peu (de temps) notre père l'appela, disant : «Joseph,
entre, ne reste pas debout dehors;» et ainsi il entra, il reçut sa bénédiction. Mon
père lui dit : «Pourquoi es-tu venu dans le désert, (pourquoi) n'as-tu pas ouvert la

I. Cûd. IT6. ■- 2. Cod. IT6. - 3. "^XP1^-

9
loading ...