Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 66
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0172
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
66

E. AMÉLINEAU.

eSoTti èvq3i caiot efro?voiTOTq. Tte22_e ïieutOT «es.q 2£_e ee&e ott eviu enuj^qe Mneu-
ottcou Miiipo »iTe ^-pi ïiTeiu e£oim. ivooq 2s^e e\qep ottco £en oTree&io 2î_e eiMein
«m ne 2s_e gtô. ttiô,p^con trre ^ïxoTVic i neai eiuycoi eTeu1 £vircey/2£_i neAveui eo&e
cpivi mîiiuji e^oirn nôvicoT. evqep otco it2s_e nemtoT évtiêv ujenois"|- ne2<Lôsq uev.q 2s_e
nocHcp Avnèvpe ujetioTr^ cô.2£_i h?m pcoMi £eti Tiiujexqe le ttTes.ces.2s_1 hcav. nies.ci*e?Voc
le neoq nmpoq>UTHc le hi^koctoTVoc 1e Hi.wes.pT7rpoc. ïiA.hh es.tt^-oci noTrniuj^-

ttCAVOTF AVqiOOTT CO ICOCHq) CTes. ïlllft u&p ttes.ttOCTO?VOC TtoOVtt ^".lOV AlttexIMes.

(fol. 65 verso) eTes.m e%.Tr2i.e.u. ttèsujmi otoo ^Trepe^u^^topeiu2 hcoov. es.pi ni-
CTeTrem5 mhi 2£_e ttecooir ne He>.i eTces/x.. hcaihi ^hott.

ôwCujootïi 2s^e on tto-yeoooTr eTes. nemcoT uje e^ccyn eujMm ^-noTvic 2s_e ttTeqmi
nuiei2s.co7V.ott4 efcoTv^e» nui «uecioc 3en nie2s.topo £en ott^hoti. totc es.qe\?Vtti
eixequo mzm. coïi & M-u.ottes/)çoc ttcwevq eTTôuVHOTrT pcooir eoes.» TeftncooTTi ottoo
exiri eftoTv e2s.eu q>ie\po 5ett ïiie2î_copp. oirop âeti orniponoies.5 htc cp^ es.irep2-i.i-
mop -vupies,po e\7ruje e£oira e^noAic exTCTtt eoTvi H2s_o. Hf> »eq ottoo eTevTrpcoTV.

porte de la cellule, n'es-tu pas entré?» ■— Mais lui répondit avec humilité : «J'ai
pensé que les chefs de la ville étaient montés vers toi, qu'ils te parlaient; c'est
pourquoi je ne suis pas entré mon père.» — Notre père apa Schnoudi répondit,
il lui dit : «Joseph, Schnoudi ne parle pas au désert avec des hommes; mais (je
suis venu) pour parler avec les anges ou avec les prophètes, les apôtres ou les
martyrs. Cependant tu as été privé aujourd'hui d'une grande bénédiction, ô Jo-
seph, (car) les douze apôtres se sont levés tout à l'heure de ce lieu, ils sont venus
pour me visiter et ils se sont retirés; crois-moi, c'étaient eux qui parlaient avec
moi.»

Il arriva un jour que mon père entra dans la ville de Schmin pour détruire les
idoles dans la maison de Gésios pendant la nuit, en secret; alors il monta sur
son âne, avec deux frères moines, montés aussi sur des bétes de somme, et ils
arrivèrent près du fleuve pendant la nuit, et par une prévoyance de Dieu, ils
traversèrent le fleuve, ils entrèrent dans la ville sans barque ni matelot. Et lors-
qu'ils furent arrivés près de la porte du païen, aussitôt les portes de la maison

i. Cod. enu4coi t&.I. Je ne sais pas ce que ferait ici ce mot tm : c'est pourquoi je crois qu'il faut
lire 6tm, ici, comme e&oA t*m, d'ici, de là. — 2. Cod. f\7s-epesiv;\;x;coP1"- — 3- Cod. nicTC-rm. —
4. Cod. nnii!à.(oAcm. — 5. Cod. o^npoivi^. — 6. Cod. 01.
loading ...