Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 69
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0175
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

69

neq^ponoc enecHT eîten niu^oi ^qujtùni ncv^iMcon' £en e\m^ n^-cTrnosvoc
nTe ttenio^. £en ^-otthot :ve eTeMMêv-y ôvqTconq «2s.e iu&pjoc mrpi?V.?V.oc ^qev-
Mom uTèvrpe AuienicoT ujenoTr*^ ^q^- q>i epoc otoo ^qooTvs AuiioVA.^pson

eT£en KeqwoTTT ô^qTHiq e2s_en eiiikO&i tt^nô, ujeno-y^ (fol. 67 verso) otto^ neq
uj&oùt ^qTHiq eTeq2S.i2s_ ^qeaq nevp^JAidais^piTHe ottoo n^Trcouj ekoTV. TnpoT
ti2s_e nev ^-cirno^oc 22-e ô^ioc ^ioc «v^ioc ^p^iM^n2^piTHc*

ne otton OTruoTT2ii 2s-€ n&TVoTT 3en niMonôwCTnpion eqoi JAMon^^oe oiroo
qiôa n&pe m^eTTi nTe "fAieTHcnr2î_i nujHpi ^OTrfeHq eAieviyco ne. otoo oiTen nipn-^
eToirooaLoess. mmocj ncsLe ttiMem nTe ni2s^iAiton2 e^q^ç^c jien neqoHT eq2s_to
maioc 2£.e e^peuje^n ixèaooT i nm ... .3 2s_e eqn&2£_eAi n^ujini ^-nôoye nni ekoTV. eni-
rocmoc ne.w^q. neniorr 2s.e n2s_m&.ioc< ujenoTr^ eTes.qeAu eniMefri nTe mcon
dwq.u.oir^- epoq ne ne2s_ô>.q n^q 2te 3en MeoMHï ôvpeujdat nemooT i ^n&uje efecTv.
eniuocAvoe neAv^q. neoq 2s.e m^7v.07r e^qneTq £coq ncooki ottoo ne2î_e nenicoT
n^q 2«.e ^n^oTopnn 5en 07meevU.ni ep&Tq AineuicoT h^h«ihoii- (fol. 68 recto)
otoo eT6.q2te ne^ï n&q ô^q^evq eftoTv. TunoT2î.i 2s.e ndvTvoir evqep ohtc nujtoni

synode de nos pères. A ce moment même se leva le saint Cyrille, il prit la tête
de notre père apa Schnoudi, il la baisa; il prit le manteau0 qui était à son cou, il
le mit sur les épaules d'apa Schnoudi, il lui mit son anneau à la main, il le fit
archimandrite et tous ceux du synode s'écrièrent : «Il est digne, il est digne, il est
digne (d'être) archimandrite.»

11 v avait au monastère un petit garçon qui était moine, et la pensée de ce
petit garçon le combattait beaucoup. Et comme les pensées du démon le tour-
mentaient, il prit dans son cœur cette (résolution)7 : «Lorsque mon père en per-
sonne sera venu vers moi pour me visiter, je m'en irai avec lui dans le monde.»
— Mais notre père le juste apa Schnoudi, lorsqu'il connut les pensées du frère,
lui dit : «En vérité, si ton père vient tu t'en iras dans le monde avec lui?» —
Mais le garçon se mit à rire. Et notre père lui dit : «En vérité, je t'enverrai vers
ton véritable père»; et lorsqu'il lui eut ainsi parlé, il le renvoya. Mais ce petit
garçon commença d'être malade, et on prévint notre père Schnoudi à son sujet.

i. Cod. H^eM.tt>it. — 2. Cod. iti2^eAv.toii. — 3. Cod. i-.wpo. ce qui ne signifie rien : le texte arabe ne
donne aucun mot qui corresponde à celui-ci. — 4. Cod. ncs^-trueoc. — 5. Cod. itevAir-oinoit. — 6. Il
s'agit d'un vêtement ample : le mot manteau est celui qui se rapproche le plus, mais il ne donne
qu'une traduction approximative. — 7. Mot-à-mot : il plaça cela dans son cœur, disant etc.
loading ...