Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 89
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0195
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC. 89

mmcoott hmv a. neiiîVococ neM. neimo.iw.oc nejw. neucnr^oe<\OHi ue.vi «euenTo7V.h

t <_

Hdaiocro7V.iROM av.oo mïiiuocmoc Tiipq. ne2î.ô.q ne>ai oh 2£.e ^pep n^euToTVH nu
eTAipotipeu MMtooir çtot emioir daiô/y .v\.Tiep^co ncwTevi umoT^pc^piii eTea-
TCiJkoTeu epcooir eko"A.piTeït noc ^jw.€TMôwI cou ^MeTUà.KT "T\ueTpeqep6>ï\?\.nT£s.n
mnpuui ue.u mujeMMCùOTT ti^i .UTTeuepoTTMOTnu efro<V £eu niMon&CTHpio«
eeoTT^fi ujen oircm m&eu epooreu eefte t^uôoih m^c pm^ htotti ocoott «2£_e
viiÔLU^eTVoc htg q>"r; (fol. 81 recto) »ce2£.coiAi epcoTeu. meTniôw^ic hcm niTwftp
hcav HinHCTeidw' .uuepep noTrcofruj £uVA.e^ ujcoTii epeTenMHn e&o?V. non-roir uchoit
m&eu pm^ UTeTenujcoTii nujtpHp eivjçc oirop n^i epeTeu&pep epcooir tm€T6tt-
ep 3dae HdJFev-eem Hideu erre2 jSen hôwIMôs. eiTe3 5eu niiie&ium* emmoir. ius.7V.rn
uôwqpopuj ne Sew niujcotii emgoTo &.hoh 2s.e THpoir u^npi.vu ne enoi mi^o

HOHT.
<

eTCv toottï 2s^e ujtùTii hcot 5 AUtôkidw&OT «oTTcoT enum5 ^q^ici se« inujtom
e.u^ujco. .uqittdvir 2^e h6.2s.ti ET .vuisepocnr ixe2s_Hi n&q 2s.e ndaioT es;5on .uTie^ipH'r;.

nous rassasie de la double nourriture, celle de Dieu et celle des hommes? tu as
rempli le monde entier de tes saintes règles et des paroles sages que Dieu t"a
accordées; tes discours, tes lois, tes ordres et tes commandements apostoliques
ont rempli le monde entier.» Il nous dit encore : «Gardez les commandements
que je vous ai donnés : prenez garde d'oublier les préceptes que je vous ai don-
nés de la part de Dieu; aimez les frères, soyez charitables, recevez les pauvres
et les étrangers, ne les faites pas sortir des monastères saints, recevez chacun
près de vous pour l'amour du Christ, afin que les anges de Dieu viennent aussi
vers vous et qu'ils habitent avec vous. N'oubliez pas les cynaxes, les prières, les
jeunes : demeurez-(y) fidèles en tout temps, afin que vous soyez les compagnons
du Christ, et si vous les gardez, vous ne manquerez d'aucun des biens, soit en
ce lieu, soit dans le siècle futur.» De nouveau la maladie s'aggrava," et tous nous
pleurions, affligés.

Et lorsque le matin parut du septième jour de ce même mois d'Épiphi, il souf-
frit beaucoup de (son) mal. A la sixième heure du jour, je lui dis : «Mon père,
comment es-tu?» — Il me dit : «Malheur à moi, car la route est longue : jusqu'à

1. Cod. «imicTi^. — 2. Cod. itê. — 3. Cod. itc. — 4. Cod. niKetou. — 5. Cod. cnn$. Je mets
partout la même orthographe. — 6. Mot-à-mot : il s'aggrava dans la maladie.
loading ...