Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 96
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0202
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
96

'<\^7Vi^ chou"^. eeonicToc 2s^e hi^i^hcoh HeaLevq hhi 2s.e enep' ott Av.nes.i^©pioHj
eqTôv7V.HOTTT neM&tt ctô, q>^i i en.&JM&. eep^ocu^Ti^em2 hêm hiav. mh o^h ô^iutt-
titioc3 ne HiOôvipeTiïioc ' htc q>dvi ep^oiTAVdvTST.eiH5 hcmcoott. ô^hoh ss^e saep ottco

TC€2*.HI H^q ÇË") 2£_€ MCpCOp TIÔvUJHpi .UH€pC^2<î_I HCdv Il«>.I2^IRd>.IOC6 01T2s.e AVHCp-

TôwOTe ottcôw2s.i Av.nes.ipH^- nccoq evpi nicTeireiH~ hhi 2s_e en^pe hk\0! THpq .ueo
uodvipeTiuocs ue.u. 2s^iav.oî>h!' uenuj'A.KTV. Avqj^i n^epoTT22_cop eftoTV. AVCppH^ HOT-
2£peAVTc otoo ô^peujdvU hihoc.vv.oc THpq awo ncnqi hcav. TVoit^h q>^i n^ep oo^-

ôwH TOTTOH. diKOK 2s.€ qHlô<epe AVqipH*^ HJHCOTT10 HUjHpi HH^ITH HTÔvC-OùA. CHÏHO-

7V.e.uoc Hi^eATVo :,ve Av.£vpequuoni .vuppH^- avauùtfchc nmoAvoeeTHc HTequj7V.H7\.

€2Î-C0H UJôwTe qi^- 2<LC0p c&oA HHI2S_^2Î.i HOôvipGTIHOC.11 UJCOÏII 0(0H CO ÔCOHÏCTOC

.w.qjpH'f noop ottojp tiTe neTpoc ocoq ujomii Av.q>pH^- H&^pcon eopni e2s_en q^neTp^

HdvTHIAV. n^çc HT6 MÉvH^piOC OCOq UJCûïlI AV.qipH'^ .WAVW1TCHC HT€T€Hq£s.I €HUJCOI

neq2s_i2î_ Ô.hor 2s.e oco 3d>. nicTVôv^icToc ^h^51 avhttthoc hihcott12 nujHpi hh^tth

CIAUUJI H6AV. TCidwAV.Ô.'A.HR AV.&epi €T6 HIOôvipeTIHOC 13 H€. HCT eHHOTT Cpoq AV.q>OOT

Pierre ne me les traduisît, car il savait les deux langues. Mais le diacre Théo-
pistos me dit : «Que ferons-nous de ce muet qui est monté avec nous? avec qui
est-il venu dogmatiser? Est-ce que les hérétiques sont des Égyptiens afin qu'il
dogmatise contre eux?» — Mais moi je lui répondis : «Non, mon fils, ne parle
pas (ainsi) contre ce juste et ne prononce point de telles paroles contre lui. Crois-
moi, quand toute la terre serait remplie d'hérétiques et de démons, les prières
de cet homme les feraient s'évanouir; quand même le monde entier serait plein
d'épées et de lances, celui-ci n'aurait pas peur devant (elles). Et moi, je ferai
comme Jésus fils de Navé : j'emmènerai ce vieillard à la guerre, afin qu'il soit
comme Moïse le législateur, qu'il prie sur nous afin que Dieu disperse les enne-
mis, les hérétiques. Toi-même, ô Théopistos, sois comme Or, et que Pierre
aussi soit comme Aaron sur la pierre inébranlable, le Christ. Que le bienheureux
aussi soit comme Moïse, élevez en haut ses mains. Et moi de mon côté, le
minime, je ferai comme Jésus fils de Navé, combattant contre ces nouveaux

I. Cod. 3te »iep. — 2. Cod. eep^oi'.M.a.Ti'jiH. — 3. Cod. ennTioc. — 4- Cod. niçepeTmoc. —
5. Cod. ep^ofMa.Ti'jm. ■— 6. Cod. n&ia^iReoc. — 7. Cod. &pi nicTeuMii. —• 8. Cod. nçepeTinoc. —
9. Cod. ^êauoh. ■— 10. Cod. miiccoir. — II. Cod. uçepeTiRoe roc (sic). — 12. Cod. imicco-r. —
13. Cod. îuçepeTiROc.
loading ...