Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

97

tvreTeiiepoepM une-rem1 nesq ntiw (fol. 121 3) ^"«ott 2s_e nd.ujHpi eeonicToc ô^mott
MeTô^noj^ iiTeii5icMOTr ïtTOTq Mni^eTVTVo e^oirisÊi 2s_e fsqujTeM^co nesu ekcw\.
mmoh MeTesnoie*. ujon n*i.h. 3eM ^-oirtioTr ^qtpo£t £&. rteq(7es.?\.es2£.i ^qenrooujT
MMoq ïie2s_dwcj iiô^q 2te xt0 nHÏ e&0^ nisitoT 2s_e ô^iep nofci epow. epe q>n eeoires&
2s.e neTpoc2 epoepMHtteirem3 nesq ivesTe». q^pH-^ eTesï2£_oc. neoq 2s.e neecresk
©itcm neq^e&io eToouj ne2£_esq 2s_e &hok neTiuep nofti n&.n>yr ^co «m e&oA..
ivHOH 2s.e ti€22_hi nesq 2S-€ espimcTeirem^ hhi nesitoT 2s_e d.HujT€M ^oj nô.q e&oA
eqXH c^&°^- fyn eeoir^fe 2^e ne2*.*sq nesq" 2s_e epe q>^- tiisR eûoTV. nnesv-

q>H e^o-y&ft 2s_e 3a. toh AvnisnTeii2s_cùOTn eftoAiieu pisuo-^ isqn^ir ecrs-q^n-
Tis.ciis.CTHc n2s.id».ïicon eqooi epesTq equjo-yujoTr? AiAioq. ne2î_is.q .u.neTpocs ni2s.ies-
itcon 2slc him ne cpôwi. ne2£_ô».q nes.q 22-e O7r2s_iesiiocm ne utc nmAupoc. ne2s_e q>H
eeoTesd ttesq (h) 2s_e ottoo eqnHirfj neMesn e^c7mo2s.oc. Tie2s_e neTpoc uesq 2î_e
{cwotii ôwH. ne2£.e nienicuonoc nes.q 2s_e eujoon oiron \\ npcoMi £en «en2î.es.2s.i

Amalécites, c'est-à-dire les hérétiques. Allez aujourd'hui vers lui pour lui traduire
ceci. Maintenant, mon fils Théopistos, viens, fais repentance, reçois la bénédic-
tion du vieillard saint, car s'il ne (te) pardonne pas tu n'a pas de pénitence (pos-
sible).» En ce moment (Théopistos) se prosterna à ses pieds, l'adora (et) lui dit :
«Pardonne - moi, mon père, car j'ai péché contre toi.» Et Pierre traduisait au
saint, comme je (l')ai dit. Et lui, le saint, à cause de sa grande humilité, il dit :
«C'est moi qui ai péché, mon père, pardonne-moi.» Et moi je lui dis : «Crois-
moi, si tu ne lui pardonnes pas, il est excommunié.» Mais le saint lui dit : «Que
Dieu te pardonne tes péchés, mon fils.»

Avant que nous ne levions l'ancre de Rakoti, le saint vit un diacre bien habillé
qui était debout (et) se glorifiait. 11 dit à Pierre le diacre : «Quel est celui-là?» —
Pierre lui dit : «C'est un diacre du clergé.» — Le saint lui dit : «Est-ce qu'il vient
avec nous au concile?» — Pierre lui dit : «Je ne sais pas.» — L'évêque lui dit :

I. Cod. iiTeiiepMimeuMii. — 2. Cod. fpH e«ois-&£i rx.e epc neTpoc epepAumcTs-m. Cette construction
est vicieuse, et si epc était nécessaire, il ne devrait pas se trouver à cette place. — 3. Cod. epepMii-
neu-m. — 4. Cod. &pinicT€irm. — 5. Cod. '\y^n c&ÊoX. — 6. Cod. neac&q tim. Macaire doit néces-
sairement s'adresser à Théopistos et non à Dioscore. — 7. Cod. cqujou-iuou-ujoT (sic). — 8. Cod. nc-
stektj neTpoc. — 9. Cod. qmnr.

13
loading ...