Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 118
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0224
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
n8

E. AMÉLINEAU.

nôwH. ne2s_e hôvIcot nd.q 2s.e ^■ttôqpoROR1 euonp neM ReRRenov^ noeoc. eTd.Tr-
.uouji 2s.e d.Tri eftoTv. eniTiMi 6. q>.u.Huj utc niopeo2s.o^oc i eftoTv. d.Tr.wouji £d.2s.cooTr
TOTe d.qoTrepcd.pni iicoott eTepo noT^ptoM ncepiOTri npoAutpoc moTrnfr esoini
epoq OTrop d.Trpconp mmocj «cm muees2s.w7V.on2 eTd.Tr2£-eM0Trj 5en neqm. nne-
ceeni nnipe7v.7V.Hnoc (fol. îSqTVt*) ottmhuj n^HTOir ujconi n^picTiisnoc* oTrop d.Tr(fi
co.w.c pd.n ue-^cooTmi .unoTroTrcouj d.7\.7V.d. d.v<fi Mq>H eTenTcooTr d/ypiTOTr guiauoott
neM ni7V.d.iuioc d.Truje nwoir MA\.d.TTd.T0Tr neM noTrei2s.co7v.on 5 cotm& nujd.qe. d.Tr-
cfi nm nniei2s.co7v.on'3 eTd.iroTro2£.noTr~ Avnmd.Tr eTeMMd.Tr d.Tr2s.eM0Trs eTripi htC
nei2s.co7v.ony nH 2s.e eTd.Trq>u>t d. nj^picTi^noc10 ujconi £en hoithi. ic eTd.ind.Tr
epcooTT neM nH eTd.icoeMOTr d.i2SL0T0Tr epou Hd.icoT eeoTrd.&. Hd.i ne nn eTd. neq-
2s.Jd.iuon 2s.e" nm co nd.iu>T Hd.p;~xMMd.H2s.piTHc.

Tvoinon'2 eTd.nMons eHumcTd.HTinoirno7v.ic13 d.ind.Tr eoirpopd.Md. es.122.oq AineTpoc
neM eeonicToc ni2s.idkH.um. n6.ind.TT 2s_e epoi epe pcoMi ft MHd.eAV.00 e&oTV. 3en

prêtre.» — Mon père lui dit : «Je te brûlerai vif, et ton dieu Kothos aussi.» Lors-
qu'ils furent sortis, ils marchèrent vers le village : les orthodoxes sortirent en
foule, marchant au devant d'eux. Alors il leur commanda d'allumer un bûcher
afin d'y jeter le prêtre Homère, et ils brûlèrent aussi avec (lui) les idoles qu'ils
trouvèrent dans sa maison. Quant au reste des païens, un grand nombre d'entre
eux devinrent chrétiens et reçurent le baptême; d'autres ne le voulurent pas, mais
ils prirent ce qu'ils avaient, ils se jetèrent dans les eaux et dans les fossés, ils
marchèrent seuls avec leurs idoles dans un lieu désert. On compta les idoles qui
furent détruites en ce jour, nous trouvâmes qu'elles atteignaient le nombre de
trois cent six.14 Et les chrétiens habitèrent dans les maisons de ceux qui avaient
fui. Voici ce que j'ai vu et entendu : je te l'ai dit, ô mon père saint.» C'est ce que
son diacre m'a raconté, ô mon père l'archimandrite.

Du reste lorsque nous abordâmes à Constantinople je vis une vision; je la dis
à Pierre et à Théopistos, les diacres : «J'ai vu deux hommes devant moi vêtus

I. Cod. ^n«.poKç_. — 2. Cod. iukci!v<oAoii. —■ 3. Cod. eTA.q2s.eAv.0Tr, ce qui pourrait se comprendre
à la rigueur. — 4. Cod. ^phctiaivoc. — 5. Cod. iiotria^toAoK. — 6. Cod. umi2k.coAoii. — 7. Les lettres
ou* ont été ajoutées en interligne par une main moderne. — 8. Cod. .\ii2£.e.w.0Tr. — g. Cod. ni2^(aAon.
— 10. Cod. ;)çpncTia.uoc. — il. Cod. e-re. neq^i^Htoit hhi. Le verbe a été omis. — 12. A la marge
de droite on lit : iiiav&çS ucon iicouj ien ■\,n6.p^enoc hcots- h*. j>ui«.onH. — 13. Cod. eR(ocTd.iiTiiiOT-
noAic. — 14. Mot-à-mot : qu'elles faisaient trois cent six.
loading ...