Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 124
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0230
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
124

E. AMÉLINEAU.

eomioTr^- q>q^ q>icoT RiTi<MiTORpôkTcop hcm nequjHpi uew ninuô, eeo7r^& ne.u.
^AveepooMi «Te noc. nerx.e nô/ir?V.oc n&q h^ottuott 2slc em^o^ eqMCOT neM nujHpi
neAV nmiiô. e«OTTô<& ^rpiô^c komoottcioc ecâeii oir.u.eTO-y^i. ioirîieudJA.ioc1 2s.e
neoq ^qepR&p&îi&meiR2 c^koTV. .vuieaoopoe eefte q>ô,i mpcoAu uiepocoTVoAUTKc3
^pïkoHeein4 0. nôaoTroop upeqepk"\evcqjH.u.em5 ^qep q-rpi^c HTeTp^c11 eireep
ïieqcooMô. owq U2s. AUM.epoc otoc) ncecpop^oT e&o7\.£eii 1x12^ ««hot utc t(pe
oiom ekoA Seu tcrro- (fol. 138 m) 'A.ic moTS^c Miiep^w MTiiicivôwpiwTHc ei
eioTii 5en neuujOTUjT. Uôvi 2^e eTevq2£.0T0ir R2î_e ïi^ir'A.oc mc^çoTV&.cTiROc d/y-
S'oaî-i ucôw soT&eu^TUoc? eko?\jîeu ^■no'A.ic ôwTrep2^icoueins nccoq ekoTV^ett |eu-
i\A.HCidk ottoo mro'y^ô.q eep c^/Sotr ooTVtoc AuisnopTon. ottoo ^-ye^goiri a\.Aioq

e7T2£.CO JU.MOC RôkRinOJTOilS CReglûTV KT€RUJT€MROTR 2S.6 ttReCOH. qiK CTSVwSeM

2s^e otoo Mne^pdaicuoc u^p*s. pco.u.i m&en lOTrftenôuVioc10 ô^qROTq ^qiye U6,q ujô.

ïlOTTpO £€U 0T2S-C0UT. OTTOO dv. ROTTpO OTTWpil nCAVèvq U0T2^eK0TrpiC0H11 eq2i.oo

mmoc U6.q 2£.e q>H eTepe RienicRonoc ioirfieuôv'A.ioc12 u&epeeuTem13 MMoq rtotr
cvpiTq. ottoo e^qi eîio'A.OJTOTq MîiOTpo hgm ni^eROTrpicon" ugai ReqcTp^TeTTMô».

nal dit : «Je crois en un Dieu, père créateur de toute chose, en son Fils, en l'Es-
prit saint, et en l'humanité du Seigneur.» — Paul dit aussitôt : «Je crois au Père,
au Fils, au S1 Esprit, trinité consubstantielle dans l'Unité. Mais Juvénal a omis
cette clause : c'est pourquoi, hommes de Jérusalem, au secours. Ce chien de blas-
phémateur a fait de la Trinité une Quatemité : que son corps soit aussi divisé
en quatre parties et qu'il soit jeté aux quatre vents du ciel, chassons ce Judas de
notre ville, ne laissons pas Iscariote entrer dans nos asiles.» — Lorsque Paul le
scholastique eut dit ces paroles, ils poursuivirent Juvénal hors de la ville, le chas-
sèrent hors de l'église, et ils ne le laissèrent pas du tout entrer dans l'enceinte, et
ils le maudirent en disant : «Mauvais drôle, va-t-en, ne retourne pas une autre
fois.» Mais l'impur et l'impie plus que tout (autre) homme, Juvénal, changea de
direction,'5 il alla vers le roi en colère; et le roi envoya un décurion, disant : «Ce
que l'évêque Juvénal te demandera, fais-le.» Et il prit congé du roi avec le décu-
rion et son armée, il demeura avec l'armée jusqu'à ce que le soleil se couchât.

1. Cod. îOTÊeiiiicvA.ioc. — 2. Cod. H^pe^feeum. — 3. Cod. ucpocoAoAUTHC (sic). — 4. Cod. e^piÊon-
«111. — 5. Cod. npeqepfiA.&c<iJ>ii.m.m. — 6. Cod. itT£2>.p*.c. — 7. Cod. lOTs-fieiuicAioc. — 8. Cod. e«.irep2^i<\-
Kconm (sic). — 9. Cod. k&kiiikdtoh. — 10. Cod. iOTÊeim«,'.\ioc. — I I. Cod. uoTa-ERTpioii. — 12. Cod.
io-rfieimô,Aioc. — 13. Cod. uevopeTiu (sic). — 14. Cod. ni^enTpicm. — 1 5. Mot-à-mot: se tourna.
loading ...