Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 128
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0234
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
128

Aimties.Tr eT€.u.u.£v7r oi2sLen -^npoccpopex eeoTrexfî eneqpevH ne c5?V.ev.c oiroo es. neq-
&e*?\. otcoh esqnexTT enoc oi2s_eH niAv.es. Hep ujcoottuji hca*. TeqMesir eTCMes.ptùenrr
hcav. qVrpes,Teiev' Hô^ceJYiRon (mC) epe netvccoTHp 2s_co mavoc ntocyy 2ve cTi «m-
tyTX.H UTe tt^iJ^^PT'5'poc e^tiiTOTT gi2£.6H ïii€ryci6>CTHpion gntes. HTes. ^ hcoov
ekoAiîeti nesCCOMev hca*. nexcnoq ornes. HTevîTiTOTr eopHi emqjHovi tieAiHi 2s_e eTivrr-
^wot't; enesiAV.es. Av.q>oo"5" eeke nesiçxùk. ic pnne qHtes.uje hhi enujoM oes. nesiMT
hcav. hh eTevTTAienpjT *^Hes/)ç.cû HTesno?Uc jAhav. ©h eTesiujcon hhôsjSici kjShtc
nTev^co auiothi eqoi Hujes.qe 2£.e es.Tep&"A.es.cq}HAv.eiH2 eTes.Av.e<moTrq\ h©or qcùr
co ninpec&irrepoc 2s_tou ekoA HTeueTrcies. 2s_e néon eenes.Av.ouji jie^iooTT. hh
eeoTesd MêK es.ir;£toTe£i hcooott £en o"5\weTevenes.ï ottoo hh eeHev.2s.10R eftoA nujopn
ujespe Hies^ue'A.oc o7V.ott oisslçh nieTfcievCTHpioH Mne.w«o avhoc nce^- y^KoM.
e2s.cùo-y nexTev noTop^mioii. totc ujespe mcoyrHp epescnes];ecee\i3 avaiioott otoo_
nes.pe -^Hespeeuoc eeo?resîi Avespies 2£_co av.av.oc Av.nicoyrnp 2£_e nes.oc ottoc) nesH07S"T;
otoo nesiuHpi ic ounne e\iTe\?V.o ne\h eojpm HOTrceomoTrqï oi2£.eH h€He?rcies.cTH-
pioH (fol. 140 avj)4 HTe q>oo-y Hegooir hiooott hôsR.5 hgm hchïcot nesceseoc hcav.

était Silas : ses yeux s'ouvrirent, il vit le Seigneur sur l'autel avec sa mère bénie
et l'armée angélique. Le Sauveur leur disait : «Prenez les âmes de ces martyrs,
amenez-les à l'autel afin que je leur donne de mon sang et de mon corps, que
je les emmène dans les deux avec moi; car ils sont ici réunis aujourd'hui pour
cela. Voici que je veux monter vers mon père avec ceux qui m'ont aimé,
j'abandonnerai cette ville de Jérusalem où j'ai enduré mes souffrances, et lais-
serai leur temple désert parce qu'ils ont blasphémé ma divinité. Et toi aussi,
prêtre, achève ton sacrifice, car c'est toi qui marcheras à leur tête.» Ces saints
donc on les tua sans pitié, et ceux qui eurent terminé (leur martyre) les pre-
miers, les anges les amenèrent à l'autel en présence du Seigneur afin de les
couronner selon leur rang. Alors le Sauveur les embrassait et la Vierge sainte
disait au Sauveur : «Mon Seigneur, mon Dieu et mon fils, voici qu'en ce jour-
d'hui j'ai offert un parfum sur ton autel : la gloire soit à toi avec ton Père rempli
de bonté et à l'Esprit Saint jusqu'aux siècles des siècles, ainsi soit-il.» Le prêtre,

1. Cod. -^cTpevTiJv. — 2. Cod. s.-repÊAô.clpHMm. — 3. Cod. epis-cn^^ec^e. — 4. Cette feuille a été
coupée à l'extrémité : quelques lettres ont disparu à la fin des lignes du recto, et au commencement
de celles du verso. — 5. Cod. nitooTi.
loading ...