Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0235
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

1 2g

nniue*. eeoir^Ci ujes. enep htc uieueo &jvuih. nmpec&TTTepoc 2s_e £eu T\i2£_iHepeq-
nev.Tr ene%.i es.qpei C2s_ett ne(q)po ïr^oTrnoTr e». noc nies.oeve(oc) ottoo maim pco.vu
TOTruocq ^(q'iioTVi n^-po-^ e&oTV pevpoq. OTrop eTes.q2s.c0u e&o?v_ n-^Trcies. nevrex
TiioTres.pces.pni ht€ TiiccoTHp es.q5i pooq new iiReceni utun7v.Hpnioc eTep?V.eiTOTrp-
uem1 n(e^Mes.q Menenccoc e\Tr2s_OTrujT nnoTr&exTV pi2s.en Tii^Trcies.cTHpioti e^OTre\&
AvnoTrHex.Tr cottou pi2s_en iu«Trc(i)e\CTHpion £eu iucco.u.es. utc noc ottoo on muott-
2s.eA\. cnoq 3eti nmoTHpiou. ne\.Tr2s_co ues.p maioc eo&e Tet\MeTe\TeMïiujev noc es.11-
pcoix epou MTieïvctoMes. \ie.u. nciicnoq &e&e 2s_e .unenep .u.es.pTTrpoc es.noti h«m
nencHHOTr. q>*^ n^c Miteppom epon Auies.i.u.ircTHpiort 2s_e es.nujcoiu Hoe2s_pco2s.
ee&e ïies.ipco& OTrconp nes.n eftoTV. noc pocon2 nies^iort tpcopuj3 efeoTV.. (mh) (e)Ti
2s.e eTT2s.co tm&j OHiine ic oTres.t*pe?V.oc utc noc e\.qoirccmp eftoTV. pi2î_en TxieTrcies.-
cTHpion Aienettces. nicfcopn e&oTV. utc neooTre\fe ci?\_es.c. (Ti)e22_evq ncooTr £eti otcjw.h
ecMep iies.nei7V.h1 2£.e ex^ScoTen TCTenoi mottmhuj uce\.2s_i £en ïieTenTto&p (Mïi)eTe-
Tenqxoiy5 e\u C2£_en Tii7Ves/o)c mtc Hiopoo2s.o^oc eTevTrecooTr't; eopoTrSi (ôsT^o-e-
ftoT 2s.e .\ine\HTOTr5i ctt^k6 £eu niccoMe\ ottoo epe itoTT\]:tt^h 2s^e uhott efeoTV-

lorsqu'il vit cela, tomba sur son visage : aussitôt le Seigneur bon et aimant les
hommes le releva et lui enleva toute frayeur. Et lorsqu'il eut achevé le sacrifice
selon l'ordre du Sauveur, il prit aussi (le corps et le sang du Sauveur) avec
les autres clercs qui avaient fait la liturgie avec lui. Ensuite ils regardèrent de
leurs yeux sur l'autel saint, ils ne virent rien sur l'autel du corps du Sauveur et
aussi ils ne trouvèrent pas de sang dans le calice. Et ils (se) disaient : «A cause
de notre indignité, Seigneur, tu nous as caché ton corps et ton sang, parce que
nous ne sommes pas martyrs nous aussi avec nos frères. O Dieu, ô Christ, ne
nous cache pas ce mystère, car nous sommes affligés à cause de cette chose.
Manifeste-nous, Seigneur, combien s'est étendu le combat.» Ils parlaient encore
ainsi, voici qu'un ange du Seigneur se montra sur l'autel après la vision du
saint Silas. 11 leur dit d'une voix pleine de menaces : «Pourquoi vous autres
employez-vous une foule de paroles dans votre prière?7 N'avez-vous pas par-
tagé (l'offrande) au peuple des orthodoxes qui se sont rassemblés pour (la) rece-

1. Cod. eTeptViTOTs-p^m. — 2. Cod. çoccon. — 3. Cod. çpopuj. — 4. Cod. iimt-tAh. — 5. Cod. eT&.-
Ten^couj. — 6. Cod. êts-sch. — 7. Mot-à-mot : êtes-vous dans une multitude de paroles dans votre
prière?
loading ...