Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 131
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0237
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

i3i

AVneqoon?\.OH eujcon mmooott epoq eqep&cmeem1 encnrpo. ncypo 2s_e ^eti ïisslim-
epeqn^ir enifte^pft^poe eTeMM^-y equHcry e^oim e2s.wq ô^qep go^- £vqq>coT eq>èv-
oott. s/yep Aveepe na>.u 2£.e evqi efcoTvjieH niAevoc THpq ttTe poiAicaoc2 eq^o^ï
en^icôv ne.w. q>£a eqiuo^- ucô. noTrpo £eïi oirtuuj^- uujot. ueoq 2s.e eeoa^ocioc
Tioirpo u^pie) Teqoe'\ïtic THpc ujem Sen Tqje.3 necTopioc :x.e nicTp^Toop tt£vq-
av.hu enoTpo hchott niften otoo eTèvqHdvTr emîievpftd.poc eq5v32t.i nca. ncypo

•Sen cytniy^ tioopMH evqdav.otu ttTeq?V.oiy)£K ottoo ^qccooTTTen mmoc eni&evp-
ûe^poc ottco evq-^- av.^ ^ eneqcq>ip o-yo£ ^ci ekoA^Sen neqcoi. (eOirep .ueepe
t\2s_e hh eTôwTTtt^T 2s_e epe q^Àoi^xMi 3eu tiiccoav^ Avni&^p&evpoc eTeAv.Av.0vir Mne^ô.
TOTq ekev\ hothott chott^ eq:fo2î.i «ces. noirpo ujôurreq^ei HTeqAv.o-5- ottoo Tieupu-^
^ mpcoMdwioc5 2sl€M2s.o.u. em&^pft^poc. (o)vo£ eTiviri e&oTVjien nmo'A.eAv.oc ô.tt-
t^oo MTeqcTirÀH ep*>rc eTtm^?v.ivTioH 2s_e qiôa ne necTopioc Tiidai2^pôa^THc6.
(?V.)omcm Avetienccs. ôpo7n\^.ees.ipem7 Auiies.ceîmc uecTopioc ottoçj tiTOTepn^eô.1-
pems Av.qjH e^oTres.îi &.K&.KIOC Tuenouecevpeircy ixeiY^TrepR^eavipem10 MMoq evn
ococ gdkipeTiROc" ococ ^tccotcav. (e^-e-fte :x_e £v qximo2s.oc OTrcopn necoq 01

le roi. Mais le roi, lorsqu'il vit ce barbare venant sur lui, il eut peur, il s'en-
fuit en arrière : on nous a assuré que le barbare parcourut tout le peuple des
Romains, courant de ci de là, cherchant le roi avec une grande violence. Tout
l'espoir du roi Théodose était dans le ciel. Mais Nestorios, le général, demeurait
près du roi tout le temps, et lorsqu'il vit le barbare se précipitant contre le roi
avec une grande impétuosité, il saisit sa lance, il la lança contre le barbare, elle
entra dans son côté et sortit par le dos. Et ceux qui l'ont vu témoignent que
(bien que) la lance fût dans son corps, ce barbare ne l'arracha pas pendant
deux heures, poursuivant le roi jusqu'à ce qu'il tombât et mourût : (c'est) ainsi
que les Romains prévalurent contre les barbares. Et lorsqu'ils eurent cessé la
guerre, ils élevèrent cette colonne vers le palais; voici Nestorios l'Andragatès.

Mais lorsqu'ils eurent condamné Nestorios et le saint Acace de..........

. . . . , ils condamnèrent celui-ci non comme hérétique, mais comme réfractaire;

i. Cod. eqepûoH-»iK. — 2. Cod. pomeoc. — 3. Cod. Sen. ^>ne (sic). — 4. Cod. i^d\i\ts.\ (s'c)- —
5. Cod. îtptùxeoc. — 6. Cod. ^nix.p.\Ke>.THC. — 7. Cod. «poTR\«epm. — 8. Cod. cpucv^epin. —

9. Je ne connais pas ce mot et je ne l'ai pu trouver. Je ne vois que le mot qui signifierait habitant de
Néocésarée grec qui put avoir un sens sortable; mais j'ignore complètement si ce sens peut aller ici.
— 10. Cod. epR^«epm. — II. Cod. çepeTiROC.
loading ...