Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 137
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0243
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC. 1^7
•fegOTrcidw MMes.Tr ^ïiott eepe^oopiTem1 mavor2 Av.q>pH-^ A\.q>H eTe.uMe<7r. OTop ne-

22.HI 22.6 OTTOO ÇTdv ($>\ UJ^pi eTeAl£s/3" tipil^ AV. H AV.n€ OVCTrpHVg I e&oA

5en necAv.es. npeAici «TecTevOTre qenx eîicuV. e£m7V. 22_e dwcuje ne>vC ep^Toir tmm&.c
«Te q>H eecyèv& nocturne avavou ndwpe mqetiT3 nà.TVoq'Aeq AinecccoAià. Tiipq. av.h
Teep po-f ô>h eTes.peudvTr euH THpoir eTev-yujconi UTeAv.^'y OTrop q>n eTecy&ujq
es.piTq hhi pco. nÀnu ic2s.en eTis. tcav^tt ep neTOwenr AinidOMOc ico^nimc e^cep-
excopi5€ivt+ Av.Av.oq Mne pcù& eues.neq ujcon uje*. "^uott. uAh» mô^tô^avoi eq>nodi
Av.n&H^p^- Avnepep neTpooo-y Av.q>^ oo no-ypo qîôsi eTepe nenniqi 3en ueq2s_i2£_
(02L) Mion revp &.KOK nujnpi np^n pcoAU nop^o2s.o£oc naLCopi ce». pooi\ a&h.o\
aimoi co Aeviuoc Ameppi ô.2î.hi eniAies. eTe <p\ 2£H av.Av.oq nTenpei H^coTVeAv.. n^--
neoyini ô>.n ei2s_q>io av.av.or neui d/yujeuv£oe£ieT esten nm^o*^ ^n^ujini nc^
ne. Tq>e niAv.*. eTe n^çc AiAioq. ô^qep ottco U2s.e eeo2s.copHTOc5 ne2s_svq 2s_e &hoh
m^lpicTi6.noc5 nnèvO'^ hô.tjv neniorr TVecon eq2s_co7 v?e<p av.av.oc 2s.e ujô^pe
qvvie^HOV^ qjwp2i. efto?V. hottchott nTeq£ici oirop UTequjen eAuiè^p Aienenccoc

que je n'ai pas maintenant la puissance de t'exiler comme celui-là?» — Et je lui
dis : «Et qu'a fait Dieu à ta mère? Est-ce qu'une fistule n'est pas sortie de son
siéges pour produire des vers? Et si elle ne s'était pas rendue près des osse-
ments du saint Jean, (les vers) n'auraient-ils pas dévoré son corps tout entier?
Ne crains-tu pas de voir (t'arriver) tout ce qui est arrivé à ta mère? Fais-moi
de même ce que tu veux; mais depuis que ta mère a mal agi en exilant le saint
Jean, rien de bon n'est arrivé jusqu'à ce jour. Cependant montre-moi en quoi
pèche ma foi.9 Ne fais pas de mal, ô roi, au Dieu qui a ton souffle entre ses
mains; car moi, je suis le fils d'hommes orthodoxes (et) courageux. Loin de
moi, ô laïque, ne souille pas le lieu où Dieu se trouve, de peur que tu ne
tombes promptement. Je ne rougirai pas de te reprendre : quand même on me
tuerait, je chercherai les biens du ciel, le lieu où est le Christ.» — Théodoret ré-
pondit, il dit : «Nous aussi, nous sommes chrétiens, nous croyons comme notre
père Léon, car il dit : La divinité était à part au temps de sa souffrance et de

i. Cod. eepe^tùpi^m. — 2. Le régime a été omis par le scribe. —■ 3. Cod. n^pe . . . q-r. — 4. Cod.
cAcepe^faipi^m. — 5. Cod. ^eos^tùpiToc. ■— 6. Cod. ni^pHCTi^noc. ■— 7. Cod. qstto. ■— 8. Mot-à-
mot : de son lieu de s'asseoir : le mot français siège entendu dans le sens qu'il a ici donne exacte-
ment la même nuance. — 9. Mot-à-mot : le péché de ma foi.

18
loading ...